Gims se fait clasher violemment par Booba, on vous dit tout

Gims se fait clasher violemment par Booba, on vous dit tout

  • Julie Bourdin
  • 17, septembre 2020 à 18h15

Gims se retrouve une nouvelle fois pris pour cible par Booba. En effet, le rappeur qui porte le nom d’un petit ourson adore s’embrouiller avec d’autres rappeurs. Quand ce n’est pas Maître Gims qui en prend pour son grade, il passe à quelqu’un d’autre sans trop se poser de question visiblement. Le dernier en date était Joey Starr mais ce dernier n’est pas rentré dans son jeu.

Cela dit, est-ce bien Booba qui lance les polémique ? Ses fans et ses équipes pourraient prendre le relais ? S’agit-il finalement d’une sorte de campagne de communication ? Après tout, à chacun de ses clashs, le rappeur fait parler de lui sans ouvrir le porte-monnaie. Cependant, Maître Gims profitera-t-il de la situation ? Vaut-il mieux que l’on parle de vous en mal plutôt qu’on ne parle pas de vous ? La question se pose lorsque notre réputation publique peut se voir dégrader à travers ces clashs à répétitions.

Gims fait les frais de l’acharnement de Booba

Gims a reçu la reconnaissance d’un large public lorsqu’il faisait partie du groupe Sexion d’Assaut. Dès 2013, il sort son premier album en solo et rencontre un succès phénoménal. Très rapidement, cet album atteint le millions de ventes. Gims explose et c’est un véritable honneur pour lui qui a grandit dans une famille de musiciens. Mais avant de connaître la gloire, Gims a passé une enfance très difficile. Issu d’une fratrie de quatorze enfants, Gims naît au Zaïre (aujourd’hui République démocratique du Congo. Il arrive en France avec ses parents en 1988. Gims n’a que deux ans et la situation irrégulière de ses parents sur le territoire français va les pousser à mener une vie de clandestins. Les enfants seront alors ballotés de familles d’accueil en familles d’accueil. Mais Gims fuira ce système pour se débrouiller seul et vivra dans des squats jusqu’à ses 18 ans.

Gims Vise le soleil

La situation familiale particulière de Gims ne l’empêchera pas de vouloir suivre des études. Alors, de retour auprès de sa famille, il étudie en graphisme et en communication. Dadju, le frère de Gims réussit lui aussi à percer dans la musique. Le succès est au rendez-vous et évidemment, il ne va pas se faire que des amis. Mais ses fans savent toutes les épreuves qu’il a traversé. Aussi, cette année 2020 est pour Gims un cap dans sa carrière. En effet, c’est aujourd’hui qu’arrive sur Netflix un documentaire sur lui. La plateforme souhaite permettre au public de découvrir l’artiste qu’il est. Pour cela, ce sont les dix dernières années de sa carrière qui sont travaillées à l’image. C’est aussi cette année qu’il décide de se faire appelé Gims plutôt que Maître Gims.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🧬 🧬

Une publication partagée par G I M S (@gims) le

 

Booba attaque sans relâches ses “ennemis” dans le rap game 

Les fans de Booba savent pertinent que le rappeur refusera d’appeler qui que ce soit “maître”. Est-ce pour cette raison que Gims en prend pour son grade ? C’est ce que nous allons essayer de savoir. En revanche, rappelons-nous d’ores et déjà que Booba alimente des polémiques avec de très nombreux noms de la scène rap et cela depuis des années. Ce n’est même pas la première fois que Gims se retrouve citer par Booba.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Les temps sont durs. Nous aussi. 🏴‍☠️ @dcntdofficial

Une publication partagée par boobaofficial (@boobaofficial) le

La première fois que Booba s’ne prend à Gims, c’est lors de l’annulation d’un concert de Black M. En effet, le concert du chanteur est annulé car il devait se tenir le même soir, et à proximité, de la commémoration de Verdun. Booba s’indigne de l’annulation du concert de Black M et condamne le silence de Gims et d’autres “Noirs qui ont réussi” dit-il. C’était en 2016. Avant cela Booba n’avait pas sa langue dans sa poche, et après cela il n’a plus appris à la tenir.

Qui est derrière ce compte Instagram ?

En revanche, depuis le mois de janvier 2020, Booba n’a plus de compte Instagram. Ce dernier a été supprimé par la plateforme pour non-respect des « règles des standards de la communauté ». La suppression est définitive et irrévocable. Mais c’est pourtant à travers les réseaux sociaux qu’il alimentait ses clashs et créait des polémiques. Il faudra donc vérifier à deux fois avant de dire que la rappeur s’attaque à quelqu’un. Car le compte qui s’intitule Booba Official sur Instagram ne lui appartient pas vraiment, il est administré par 92i (service digital).

Cependant, cela pourrait aussi être une astuce de la part du rappeur pour lancer ses clashs en toute impunité. Car les médias ont tous repris l’information disant que Booba insultait Gims. Et le problème c’est que ces insultes venaient d’une story Instagram du compte qui porte le nom de Booba mais qui n’est pas administré par lui. Aurait-il récupéré le compte sans changer les informations d’administration ?

Des insultes incessantes, Gims reste clame

gims-booba-clash-insulte-instagram

Ces insultes dataient du 7 septembre dernier. Mais elles font partie d’un échange terrible entre les deux hommes. Un échange dans lequel Booba attaque Gims et Gims encaisse. En effet, le rappeur au nom d’ourson a même partagé un clip vidéo trafiqué pour faire passer Gims pour un chameau. L’occasion de placer que pour lui, “Gims est numéro un dans le désert”. Et toute cette affaire semble avoir pris racine dans un rapprochement entre Gims et Kaaris, que Booba ne peut tolérer. Car entre Booba et Kaaris, c’est une guerre sans relâche qui n’en finit pas.

Gims ne se laisse pas entraîner dans ces règlements de compte médiatiques. Il reste concentré sur ses projets et l’un d’eux lui demande particulièrement de retenu et de pédagogie.

Gims ouvre une Masterclass pour dénicher les talents de demain. Toutes les infos sur son compte Instagram. Qu’est-ce que Booba ou ses équipes vont bien pouvoir trouver à dire à cela ? La suite au prochain épisode !

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.