Trop grosse pour jouer Barbie ? Amy Schumer se défend

  • Carole Roldane
  • 7 décembre 2016

Amy Schumer est une comédienne américaine qui monte. D’abord révélée en tant qu’humoriste avec ses sketchs trash et son franc parler dans Saturday Night Live, elle s’est fait une place à Hollywood avec son dernier film en date, Crazy Amy. Aujourd’hui elle serait pressentie pour jouer le rôle de Barbie dans un film inspiré de la célèbre poupée Mattel. L’annonce n’a pas manqué de faire réagir les détracteurs de l’actrice qui lui reprochent sa corpulence.

Amy Schumer jouera Barbie et elle l’assume

Mais la comique blonde ne se laisse pas démonter et a publié un message sur Instagram pour s’expliquer et tacler ceux qui pensent que sa silhouette n’est pas adaptée pour jouer la poupée filiforme. En dessous d’une photo d’elle en maillot de bain, forme de pied-de-nez à ceux qui n’aiment pas son corps, elle écrit un long texte.

« Je suis très très honorée d’être nominée pour deux Grammys et considérée pour jouer une icône importante et progressiste. Est ce qu’il faut avoir honte d’être gros si on sait qu’on n’est pas gros et que l’on a aucune honte ? Je ne pense pas. Je suis forte et fière de comment je vis ma vie » déclare la comédienne qui assume ses formes et en rigole régulièrement dans ses spectacles.

Il en faudra plus pour déstabiliser Amy Schumer, car elle reste elle même et le succès est au rendez-vous : « Où est la honte ? Pas ici. C’est une illusion. Quand je regarde le miroir je sais que je suis. Je suis une super amie, soeur, fille et petite copine. Je suis une comique qui déchire en tête d’affiche de spectacles partout autour du monde et je fais des films et des séries télé et j’écris des livres où je dévoile tout et je n’ai peur de rien ».

Elle se bat contre le harcèlement et la grossophobie

Ensuite la jeune femme s’en prend plus directement à ses détracteur et déclare qu’elle ne se laissera pas faire : « Merci à tous pour vos encouragements et ma profonde sympathie va aux trolls qui souffrent bien plus que nous ne pourrons jamais comprendre. Je veux les remercier de faire de moi un choix si évident. C’est ce genre de réaction qui nous fait savoir que quelque chose ne va pas dans notre culture et nous devons tous travailler ensemble pour changer ça ».

« Tous ceux qui se sont déjà fait harceler ou qui se sont senti mal à propos d’eux mêmes, je suis là à me battre pour vous, pour nous. Et je veux que vous vous battiez pour vous même aussi ! On doit rire des rageux et sympathiser pour eux. (…) Vous n’écrirez pas mon histoire, moi oui », conclut-elle dans un message d’espoir.