Hélène de Fougerolles

Hélène de Fougerolles frôle la mort sur un tournage, son effroyable récit!

  • Alix Brun
  • 28, novembre 2020 à 22h07

Les paillettes du cinéma font rêver certains. Et pourtant, l’envers du décor fait parfois froid dans le dos ! Hélène de Fougerolles a détaillé le pire moment de sa vie sur un tournage. L’actrice jouait pour Le Raid,réalisé par Djamel Bensalah. Si elle en est ressortie indemne, elle a quand même frôlé la mort !

Les péripéties de la belle blonde ont eu lieu en 2001. Et pour ne rien arranger aux choses, ça s’est passé à l’autre bout du monde, en Amérique latine et plus exactement au Venezuela ! L’ancienne compagne d’Antoine Arnault, qui n’est autre que le fils de Bernard Arnault a raconté les détails de ce véritable cauchemar.

Un petit film indépendant fait entre amis, en trois semaines

Sous les projecteurs de Tout le monde en parle, l’animateur a lancé de lui-même le sujet. Il a voulu aborder la question en faisant allusion à un “petit film indépendant fait entre amis, en trois semaines“. L’actrice du mythique film La Plage a tout de suite compris de quoi l’homme en noir voulait parler.

Dans ce film Le Raid, Hélène de Fougerolles partageait l’affiche avec Roschdy Zem et Lorànt Deutsch. A l’époque, elle n’avait que 29 ans. Et elle a tout simplement failli mourir noyée dans l’eau.

L’actrice avait dû avoir un coup de cœur pour le scénario de ce film indépendant à petit budget. Aujourd’hui, la comédienne doit certainement demander beaucoup d’informations à la production sur les conditions de tournage. Et notamment sur les garanties de sécurité !

Pour elle, tout a bien failli basculé ce jour-là. Thierry Ardisson lui a rappelé qu’elle était à deux doigts d’y laisser sa peau. “Ouais, sous une bâche“, a répliqué l’artiste. Et de poursuivre : “Il y avait une scène où il fallait passer sous un énorme boudin, on ne voyait pas ce qu’il y avait derrière. 

Une bâche en plastique l’empêche de respirer !

Elle avait pourtant bien suivi les consignes. “On nous a dit ‘vous apparaissez de l’autre côté et il y aura la caméra’, sauf que moi j’ai plongé et de l’autre côté c’était toujours noir. En plus, au Venezuela, je ne savais pas trop ce qu’il y avait dans l’eau. Et puis un moment je suis remontée, et une bâche en plastique s’est collée sur mon visage. J’ai paniqué,  j’ai jeté tout mon air, j’ai perdu le sens de l’orientation, les garçons ont fait demi-tour et sont retournés de l’autre côté et moi j’ai eu peur et je grattais [sur la bâche, NDLR]… C’était terrible. J’ai réussi à trouver un trou et j’ai sorti ma tête“, a-t-elle ainsi expliqué à Thierry Ardisson.

Heureusement, Hélène de Fougerolles a survécu. Mais d’autres membres de l’équipe de ce film ont péri, dans d’autres circonstances tragiques. En effet, avant le tournage, Patrick Lancelot, directeur de production, et Bernard Lutic, directeur de la photo, devaient effectuer des repérages. Et ils ont eu un accident d’avion qui les a tués. D’autres personnes présentes dans l’avion s’en sont sorties avec des blessures.