IKEA

IKEA dévoile sa collection de vêtements, à bas prix, découvrez les de suite !

  • Valerie Hommez
  • 31, juillet 2020 à 16h04

La célèbre enseigne suédoise d’ameublement IKEA se lance dans la vente de vêtements et est sur le point de sortir sa première collection. Une annonce qui a été faite le 20 juillet dernier, sur le site japonais de la marque et qui suscite déjà un énorme engouement.

Alors que Ikea avait déjà fait ses premiers pas en 2016 dans la mode lorsque son sac de course emblématique bleu, appelé ” Frakta “, avait inspiré le désigner Demna Gvasalia lors d’un défilé Balenciaga, en 2019, IKEA collaborait avec Virgil Abloh. Un artiste Dj, entrepreneur et célèbre créateur multidisciplinaire américain, qui lui avait créé une version papier de ce célèbre sac. Ensemble, ils sortaient une collection d’articles contemporains, intitulée “ Markerad “, en édition limitée, qui comprenait en autres des tables, chaises, lits d’appoint multifonctions, ainsi que de petits articles, dont une boîte à outils, une horloge et des tissus. Une collection qui a rapidement provoqué la cohue, et s’est retrouvée en peu de temps totalement sold-out.

Cette nouvelle collection de vêtement, baptisée “ EFTERTRADA”, qui signifie ” Successeur “, propose pour l’instant un modele de t-shirt et d’un sweat à capuche, blancs en coton écologique, sur lesquels nous retrouvons dans le dos le logo bleu et jaune “ IKEA ”, tandis qu’un grand code barre est imprimé sur le devant. Le slogan “ Design and Quality IKEA of Sweden ” est inscrit des deux côtés de chaque pièce, avec un numéro de modèle faisant référence à la populaire bibliothèque “BILLY” d’IKEA. Pour compléter cette mini collection de vêtements, le géant Suédois propose également des accessoires comme des parapluies, des tote bags, des serviettes de bain ainsi que des bouteilles d’eau réutilisables, style gourdes. La firme suédoise propose ainsi une collection minimaliste axée sur l’écologie. L’enseigne suédoise annonce également que d’autres articles viendront peu à peu rejoindre cette première mondiale, mais sans apporter plus de détails sur le type de vêtements qu’il proposera à la vente.

Seul bémol pour certains, elle ne sera disponible dans un premier temps, qu’au Japon, dans le magasin IKEA d’Harajaku, près de Tokyo, et sur le site en ligne japonais de l’enseigne. Il faudra donc prendre patience pour voir débarquer cette nouvelle collection sur le marché européen.

Une collaboration entre le célèbre designer et le géant de l’ameublement qui ravit les deux parties. De son côté, l’artiste se montrait très enthousiaste pour ce projet et était satisfait de la liberté que lui avait laissée IKEA pour laisser libre cours à son imagination sans aucune limite. Virgil Abloh expliquait alors qu’il avait voulu créer une collection minimaliste pour ceux qui avaient un style de vie décalé ou pour ceux qui souhaitent radicalement changer leur intérieur. Il voulait aussi ouvrir des horizons artistiques à l’aide d’objets communs du quotidien.

Du côté d’IKEA, on semble content du résultat. Henrik Most, le responsable créatif de la chaîne d’ameublement, expliquait ce qui, selon lui, était véritablement le projet : ” Virgil rend le design moderne encore plus contemporain. En interprétant l’histoire et la tradition comme lui seul sait le faire, il crée des œuvres parfaitement représentatives de notre époque “.

IKEA se lance donc sur un nouveau marché celui de l’habillement. Une tendance pour des marques étrangères au secteur, qui semble de plus en plus se répandre. Après Lidl en Europe qui a fait le buzz avec sa paire de baskets à 14.99 euros, revendue aujourd’hui pour 100 fois le prix sur les sites d’enchères ou encore McDonald’s qui a fait fabriquer des maillots avec des pailles recyclées, c’est au tour du géant Suédois du meuble IKEA de se lancer dans l’aventure.

Même si pour l’instant, les produits ne sont pas disponibles hors du Japon, ce sera intéressant de voir comment le public asiatique va réagir au concept. On attend donc avec impatience de savoir si IKEA va commercialiser sa nouvelle ligne chez nous. À ce jour, pas encore de réponse du côté d’IKEA sur le sujet.

Coup de pub éphémère ou véritable tendance qui est prête à s’installer dans le temps, il semble bien que beaucoup de marques s’essaient au textile depuis quelque temps. Une manière d’élargir leurs activités, mais aussi de réaliser de belles actions promotionnelles à moindre coût. Un joli coup de pub et de projecteurs pour le spécialiste de l’ameublement. La question est de savoir si cela sera un succès auprès des consommateurs et si l’expérience sera renouvelée. En attendant, ses pièces issues de la collection du célèbre designer américain devraient rapidement devenir des collectors pour les fans du genre. Tout comme les baskets réalisées par Lidl, les vêtements IKEA risquent bien de connaître la même folie.

Si IKEA connaît un succès retentissant depuis de nombreuses années en étant devenu le partenaire de nos intérieurs, le géant Suédois semble avoir l’ambition de remplir nos armoires après nous les avoir vendues, mais après aussi que nous les ayons nous même montées !

Qui n’a jamais connu le casse-tête de monter un meuble acheté chez IKEA en se retrouvant systématiquement avec des pièces en trop ? Il existe aussi des spécialistes qui poussent le vice à tenter l’aventure sans suivre les explications de montage et à ne même pas regarder le plan ….

L’enseigne suédoise semble donc désormais vouloir encore plus se diversifier. IKEA, se sera donc peut être aussi bientôt des vêtements après les meubles, leurs restaurants et le petit magasin près des caisses où l’on trouve des produits venus du nord de l’Europe.

Il est vrai que le secteur de l’habillement représente un chiffre d’affaires énorme au niveau mondial. Il est possible donc que certaines enseignes décident de s’intéresser à cette nouvelle activité qui génère de plantureux bénéfices. Une diversification qui permettrait d’atteindre de nouveaux marchés, mais aussi de percer le marché juteux de la vente de vêtements en ligne.

Une industrie qui crée des montants colossaux  et génère une manne financière de plusieurs milliards d’euros par an. Mais il s’agit aussi pour Lidl, McDonald’s ou encore IKEA dans ce cas-ci, de rester actif dans des temps difficiles comme ceux que l’on connaît pour l’instant avec cette crise mondiale, sanitaire, et financière qui a touché tout le monde. Un moyen de s’offrir peut-être de nouveaux marchés et de toucher une autre cible de clientèle.