Inès (Koh-Lanta) "dézingue violemment" une participante qu'elle n'aime pas, et dévoile des choses choquantes

Inès (Koh-Lanta) “dézingue violemment” une participante qu’elle n’aime pas, et dévoile des choses choquantes

  • Valerie Hommez
  • 5 juillet 2020

Inès: KohLanta, l’île des héros, aura été une saison 2020, pleine de rebondissements tout au long de l’aventure, et ce, à chaque épisode. Un mois après la fin du jeu d’aventure phare de TF1, les langues se délient, et Inès balance une autre candidate.

S’il n’est pas facile de se retrouver dans une île déserte pour y survivre, il n’est pas non plus évident de se retrouver avec des candidats inconnus, aux caractères et personnalités différentes. Inès, au tempérament explosif et très cash, interviewé par le média Gossip Room TV, avec son amie Naoil, la grande gagnante de cette saison, critique vivement une candidate, Sarah, que l’aventurière finaliste avait eu apparemment beaucoup de mal à supporter durant le jeu.

Alors que le journaliste de Gossip lui pose la question sur certaines inimitiés particulières “, qu’elle aurait rencontré lors de cette aventure, la jeune infirmière de 26 ans hésite quelque temps avant de répondre. “ Je me suis embrouillée avec Moussa, avec Claude, après, ça allait… Ahmad… “, se souvient-elle. Naoil, la future maman au ventre maintenant bien arrondi lui lance alors en riant “ Pourquoi, tu bluffes ? “, dit-elle très amusée et certainement voulant lui faire dire quelques vérités, avant de lui rafraîchir la mémoire : ” Il n’y a pas quelqu’un qui te gonflait bien ? Avec Sara, tu avais un peu de mal… “.

Ces mots balancés permettent à Inès de vite se remémorer de quelques souvenirs, et de se livrer à des confidences très cash sur la candidate, qui avait dû abandonner le jeu pour des raisons de santé assez graves : ” Oh ! Avec Sara, put*** ! ” Avant de poursuivre Ce n’est pas méchant, mais je l’ai sortie de mon jeu (…) Ah non, mais c’est trop, c’est trop ! Elle crie tout le temps. Après, à la diffusion, ça te fait rire parce que tu te dis : ‘Pu****, j’ai gardé mon self-control pendant 5 jours où elle était avec nous’ “, a lâché Inès. Et de rajouter que pourtant elle était ravie au départ que Sarah intègre son équipe des jaunes : ” J’étais contente au départ.

Quand elle n’était pas avec nous, on m’avait dit : ‘Tu aimerais que quel héros intègre ton truc et tout’. J’ai dit : ‘Franchement, moi, Sara ça ne me dérange pas, elle en veut, elle se bouge, ce serait pas mal’ “. Mais Inès avait en fait très vite déchanté de cette nouvelle candidate dans son équipe ” Mais quelle connerie ! Quelle connerie j’ai pas dit ! Alors, je n’ai rien contre elle personnellement, mais c’est à consommer avec modération. Pour moi, ce n’est pas possible. C’était du cri du matin au soir “. Et Inès continue d’exprimer son exaspération.” Elle crie tout le temps, elle ne se met jamais en pause. C’est trop, c’est trop, c’est du too much. Tu ne sais même pas quand elle est énervée ou pas, parce que c’est sa façon d’être, c’est du cri. Ou alors, ça part en pleurs.”.

Inès, finit ses paroles en estimant, c’est aussi très certainement, ce caractère peut être bien trop expressif de la coach sportive de 45 ans qui lui aurait fait également défaut lors de ses précédentes participations à KohLanta. ” Je ne suis pas quelqu’un de mauvais, mais au bout d’un moment, si tu regardes les aventures de Sara, dans ses deux équipes de ses deux saisons précédentes, ça se passait mal. Parce qu’elle a quand même une personnalité… Ce n’est pas évident de composer avec. Non, non, c’est trop “. Naoil, de son côté, a tenu tout de même à bien préciser qu’il ne s’agissait que de ” sa perception à elle (Inès) “, et aucun cas le sien….

Si Inès s’était très bien entendue avec Naoil tout au long du jeu et aura accédé aussi à la finale grâce à son amie qui l’avait choisi pour l’ultime épreuve afin d’accéder à la victoire avec plus de chance que si elle avait choisi Claude, l’aventurier emblématique de cette saison, elle confie également avoir eu une autre « inimitié » depuis que le jeu s’est terminé. En effet, Inès révèle également que Moussa avec qui elle était très proche durant le jeu et avec qui d’ailleurs de nombreux téléspectateurs et fans étaient persuadés qu’ils entretenaient une relation bien plus qu’amicale que ce qu’ils laissaient paraître, n’est plus son « coup de cœur ». « Avec Moussa ça a décroché. Il y a eu des choses qu’il s’est permises de faire que je ne peux pas accepter. ». Une amitié et une complicité entre les deux aventuriers qui auraient donc pris fin depuis peu.

Sarah, qu’Inès vient de critiquer assez sévèrement, participait cette année pour la deuxième fois à l’émission de KohLanta, comme Jessica, Moussa ou encore Teheiura, eux aussi anciens héros du jeu, et avait dû abandonner l’aventure le 20 mars dernier pour des raisons médicales, comme en 2012 lorsqu’elle avait dû quitter l’aventure pour une double otite. Une aventurière au mental d’acier, battante, coach sportive et gérante d’un centre de fitness dans le Var, qui donne tout d’elle-même, tout en suivant son mantra ” Il n’y a pas de fatigue qui soit “.

Malheureusement, suite à l’épreuve de confort, Sarah se blesse et de façon bien plus importante que ce que cela ne paraissait à ses yeux. Une éventration abdominale ! “J’ai tellement été au-delà de ce que je pouvais faire que j’en ai donné mes tripes. C’est un morceau qui est sorti de moi. C’est un effort tellement poussé et pour qu’on en arrive à ce stade, c’est que vraiment, je suis allée chercher au plus profond “. Ça pour sortir ses tripes, c’est véritablement au sens propre qu’il faut l’entendre. Car ce sera une blessure grave qui l’a amené à se faire opérer en urgence. Comme elle le confiait lors d’un entretien pour Voici : “Quand, je suis rentrée, j’ai suivi des examens médicaux. Il fallait que je me fasse hospitaliser et opérer en urgence. Donc ce n’était pas un petit mal… J’ai été hospitalisée une semaine et ça m’a valu cinq mois de convalescence. J’ai fait une éventration abdominale. J’ai donné mes tripes à ce jeu, tout est sorti”.

Si aujourd’hui Sarah va beaucoup mieux, et ne garde aucune séquelle de cette mésaventure, il n’est pas certain qu’elle apprécie les paroles d’Inès à son égard.