Ines Loucif

Ines Loucif (Koh-Lanta) “dézingue l’état”, au sujet de la prime pour le personnel médical!

  • Pierre Lefort
  • 1 août 2020

Inès Loucif, ancienne candidate du jeu Koh-Lanta a poussé un énorme coup de gueule sur sa page Instagram. Le 30 juillet dernier, la jeune femme qui travaille comme infirmière à l’hôpital, est furieuse à l’égard des autorités car elle ne touchera pas de prime liée à son investissement pendant la crise sanitaire du Covid-19. Une situation qui la révolte totalement. Explications.

Comme on a pu le voir durant la saison de Koh-Lanta qui vient d’être diffusée sur TF1, Inès Loucif possède une forte personnalité. Elle est très franche et n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, peu importe les circonstances. Il faut dire que la jeune aventurière exerce le métier d’infirmière. Récemment, elle a évoqué la question de la prime accordée aux soignants sur Instagram. Très directe, la belle brune n’a pas mâché ses mots. « Je suis totalement dégoutée, écœurée et après on vient me parler de la noblesse du travail d’infirmier. Toujours pas de prime pour Covid-19, elle est belle la France, très forte pour parler et pour prendre les gens pour des imbéciles, on nous appellera pour la seconde vague et on nous applaudira à 20 heures, avec des plateaux repas pour tout le personnel ça sera cool » Inès Loucif.

Pas de prime pour Inès

La jeune femme ne touchera visiblement pas cette prime et elle n’est pas la seule soignante dans ce cas. Sur les réseaux sociaux et dans certains médias, plusieurs infirmières se sont émues du fait de ne pas toucher de prime. Celle-ci est accordée selon des critères bien précis : géographique et de statut. Inès Loucif n’en est pas à son premier coup de gueule concernant la crise sanitaire. Le 24 mars dernier, suite à une garde de nuit, elle a voulu indiquer à ses fans la tenue qu’elle portait avec ses collègues soignants par pénurie de matériel adapté et en a voulu prendre à témoin Emmanuel Macron, le chef de l’Etat.

Inès Loucif une habituée des coups de gueule

Inès Loucif avait alors lancé ce message : « Voilà comment nous avons encore exercé cette nuit. Vous avez face à vous les conditions sanitaires dans lesquelles nous exerçons, où nous avons que des personnes positives au Covid-19. Nous sommes en pénurie de sur-blouse, donc nous prenons des pantalons à usage unique pour se camoufler en collant du sparadrap sur les poignets pour bien fermer les manches, et pas de sur-chaussures donc nous mettons des charlottes aux chaussures malheuresement. Merci au président de la République.

C’est un scandale !” enrageait-elle. Le 15 mai 2020, elle a aussi publié le message de colère d’une collègue soignante : “Écœurée avec l’épidémie, nous soignants, pensions à tort que les conditions allaient évoluer, la reconnaissance de notre métier par une hausse salariale, mais tout est revenu comme avant. Comme si rien ne s’était pas.“. En colère, Inès loucif a posté ce commentaire : « Mais de fou ! ». Au-delà de l’image superficielle que l’on peut avoir d’Inès Loucif sur les réseaux sociaux, la jeune femme montre qu’elle peut se mobiliser pour des causes justes.