Isabelle Adjani au théâtre : “Etre sur scène c’est de la folie. C’est ça la beauté, il faut être dans cette vérité pour que les gens soient touchés”

  • Carole Roldane
  • 20, novembre 2014 à 12h15

Ce matin l’actrice Isabelle Adjani était sur l’antenne de RTL dans “Laissez-Vous Tenter” pour sa pièce de théâtre “Kinship” aux côtés de Vittoria Scognamiglio et  Niels Schneider et dans laquelle elle joue le rôle d’une rédactrice en chef tombant amoureuse d’un jeune journaliste qui l’abandonne violemment.

Isabelle Adjani sur RTL, au sujet de sa pièce de théâtre :
Etre sur scène, c’est de la folie. C’est ça la beauté, il faut être dans cette vérité pour que les gens soient touchés, soient réceptifs, soient captifs, soient présents”

Au sujet de la pièce de théatre “Kinship”…
Isabelle Adjani : “Je me suis dit “Tiens, c’est un pari de faire du théâtre sans grand texte, plutôt du domaine des séries télévisés”. Il y a d’ailleurs trois saisons dans cette pièce, avec trois questions fondatrices : vont-ils tombés amoureux ? acte I, vont-ils s’aimer ? deuxième acte et vont-ils se détruire ? Troisième acte. Je trouvais ça très vivifiant.”

C’est quoi être amoureux ?
C’est être incapable de faire autre chose pour ma part, quand c’est le cas, donc vaut mieux pas… (rires). C’est un état fertile et c’est très handicapant pour le reste.

Dans la pièce, votre personnage est raide dingue de son journaliste jusqu’à collectionner le verre dans lequel il boit du champagne, du stylo avec lequel il écrit, la bougie qui a éclairé leur premier rendez-vous. On devient puéril quand on est amoureux ?
On devient désarmé et oui, il y a un retour à la ferveur enfantine.

Sur scène, Isabelle Adjani est prête à tout pour l’amour d’un jeune garçon…
(…) Je le dis pour les femmes, osez, osez aimer ! Comment traduire la profondeur d’un sentiment si on ne l’a pas déjà rencontré?”

D’autres répliques font écho à la vie de l’actrice, notamment quand elle dit que la tranquillité n’est pas son fort…
“”La tranquillité, j’en ai besoin, comme tout le monde, je la recherche et c’est souvent pour ça que je me mets à l’écart de ce métier, parce qu’il n’est pas de toute tranquillité. Ce n’est pas une in-tranquillité positive. Moi j’aime bien l’in-tranquillité à partir du moment où elle vous rend créative, où elle vous met dans l’énergie… Mais pas réellement quand elle vient vous angoisser. Je trouve que c’est une profession, aujourd’hui, du fait de tout ce à quoi on est tenu de répondre qui ne permet pas de vivre tranquille.

Vous continuez de l’exercer ?
Ah oui, quand ça me prend. Mais pas comme une obligation. Je dis toujours, c’est une profession de foi pour moi. C’est pas un métier.”

Etre sur scène est une source de bonheur absolue…
“Etre sur scène c’est de la folie. C’est ça la beauté, il faut être dans cette vérité pour que les gens soient touchés, soient réceptifs, soient captifs, soient présents. Je suis amoureuse de cette pièce et je me dis que je la joue pour quelque chose qui en vaut la peine. (…)

Le pitch de la pièce avec LDpeople.com
Une histoire de passion et de transgression où se mêlent vie intime et sphère professionnelle, sous le double signe de la comédie et de la tragédie.
Trois personnages : Une femme d’influence, rédactrice en chef; un jeune reporter dont elle s’éprend éperdument; une amie proche, ex-comédienne, qui se trouve être la mère du second… sans qu’aucun des trois n’ait conscience du lien qui les unit.