« J’ai presque été en burn-out » : Anne Roumanoff se remémore le confinement dans Quotidien

Sur le plateau de Quotidien, le jeudi 21 octobre 2021, Anne Roumanoff s’est remémorée le confinement qu’elle a très mal vécu. L’humoriste française qui officie sur Europe 1 a notamment évoqué le burn-out dont elle a été victime.

Anne Roumanoff
© ABACA

Le confinement a été difficile à vivre pour Anne Roumanoff. Dès le début du confinement, l’humoriste a décidé de mettre sa notoriété au service des soignants. Pour ce faire, la jeune femme a décidé de travailler main dans la main avec l’association Solidarité qui est venue en aide aux soignants lors de la crise sanitaire. Le 7 mai 2020, la chroniqueuse radio avait confié au Parisien comment elle s’était retrouvée à l’initiative de cette belle action.

« J’ai lancé un appel sur Facebook et on s’est retrouvé avec 361 lots avec une mise à prix symbolique de 1 euro. On a récolté 227 000 euros et en un mois, on en est à plus de 300 000 euros. On a aidé plus de 200 établissements », a-t-elle confié.

Fière d’apporter sa pierre à l’édifice, Anne Roumanoff n’avait pas caché pour autant qu’elle avait été lessivée de s’être autant investie. « Ici tout le monde se défonce et j’ai même frôlé plusieurs fois le burn-out. Je me suis retrouvée en larmes de fatigue, d’émotion. C’est très difficile de décrocher, il y a tellement de détresse, de demandes », avait-elle confié à nos confrères du Parisien, le 7 mai 2020. Sur le plateau de Quotidien, l’humoriste est d’ailleurs revenue sur cette sombre période.

Anne Roumanoff en plein burn-out, ses confidences chocs

Interrogée au sujet de l’absence de scène pendant la pandémie de la Covid-19, Anne Roumanoff a confié avoir été très « occupée » par l’association dont elle avait la charge. « Beaucoup d’artistes étaient très dépressifs de ne pas être sur scène, et en fait, moi j’étais à la radio tous les jours et j’ai créé une association, donc j’étais très occupée. Et pendant la première période, j’étais presque en burn-out, parce que l’associatif, c’est très dévorant », a-t-elle fait savoir.

Celle qui fait son grand retour sur scène avec sa pièce Tout va bien, s’est même demandée si elle voulait un jour remonter sur scène. « Quand j’ai repris les spectacles il y a un an, ça ne m’avait tellement pas manqué la scène, que je me suis dit : ‘peut-être que je n’aime plus ça, peut-être que j’ai envie de faire autre chose dans ma vie' », a-t-elle continué. Et de nuancer : « Dès que je suis remontée sur scène, j’ai vu que j’aimais ça, encore plus qu’avant ». Nous voilà soulagés.


Tony

Tony Drouhin - Rédacteur web passionné par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.