« Je m’en suis mordu les doigts » Vanessa Paradis : Ce rôle culte qu’elle a refusé, dans un film international !

Vanessa Paradis n’a jamais fait de faux pas quand il s’agissait de choisir ses films. Sauf peut-être une fois !

vanessa Paradis
Source : AFP

Le public a découvert Vanessa Paradis toute jeune en tant que chanteuse. Puis elle a fait ses premier pas en tant qu’actrice. Et là, tout le monde s’est mis d’accord pour dire que la jeune femme crevait l’écran. Actrice à part entière, elle a reçu un césar dès 1990 pour son rôle dans Noce Blanche.

« Tout cela m’a profondément perturbée.« 

Mais ce succès fulgurant n’a pas été de tout repos pour cette artiste au caractère réservé. « Quand j’ai connu ce succès, je n’avais qu’une vingtaine d’années, et c’était si soudain, si violent. Moi qui était déjà timide, cela m’a rendue encore plus sauvage, au sens propre : j’ai pu avoir la sensation d’être traquée comme un animal et que l’on me privait de ma liberté. (…) Voir le regard de personnes qui me connaissaient se transformer d’un seul coup alors que rien n’avait changé en moi, tout cela m’a profondément perturbée« , avait-elle en effet révélé à Psychologies en 2013.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Vanessa Paradis (@vanessa.paradis)

174 millions de dollars au box office dont 8,6 millions d’entrées en France !

Il y a 20 ans, on lui a ensuite proposé un rôle incroyable. A l’époque, elle n’avait aucune idée du succès que le film allait rencontrer à travers le monde. Et ce film, c’était…Amélie Poulain ! L’actrice qui a aujourd’hui 48 ans aurait donc tenir le rôle interprété aujourd’hui par Audrey Tautou. En avril 2001, Le fabuleux destin d’Amélie Poulain faisait un carton au box-office avec 174 millions de dollars de recettes à travers le monde dont 8,6 millions d’entrées en France ! Grâce à ce rôle cultissime, Audrey Tautou décrocha une nomination aux Césars.

« Je m’en suis mordu les doigts, juste pendant une semaine. »

Vanessa Paradis se souvient très bien quand on lui a proposé ce rôle. « C’est vrai qu’à l’époque, on m’avait proposé le rôle d’Amélie Poulain, et même celui de Demi Moore dans Proposition indécente. Mais franchement, à chaque fois, je m’en suis mordu les doigts, juste pendant une semaine. De toute façon, pendant que je ne faisais pas ces films, je faisais des choses intéressantes« , avait expliqué Vanessa Paradis dans les colonnes de Télé Star.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Vanessa Paradis (@vanessa.paradis)

Et puis, Vanessa venait aussi de sortir son album Bliss qui lui tenait énormément à cœur. Elle pouponnait encore sa petite Lily-Rose, née en mai 1999. Deux grandes raisons de ne pas se lancer dans de longs mois de tournage intenses, loin de sa famille et de son retour musical. Aujourd’hui, Vanessa Paradis vit avec le réalisateur Samuel Benchetrit, avec qui elle s’est mariée.

« Ça met la pression. J’ai le sentiment de devoir assurer davantage. »

Et sa plus grande crainte, c’est de tourner avec lui ! « Pour le moment, cela me donne encore plus le trac ! Et ça met la pression. J’ai le sentiment de devoir assurer davantage. Être la personne qui déçoit ou qui met son film en l’air… ce serait terrible !», a-t-elle confié à nos confrères de Paris-Match en juillet dernier. Mais le cinéma n’est pas sa priorité. « Parce que je suis principalement chanteuse. Et que la musique, est, comme pour un réalisateur, une aventure qui prend beaucoup de temps. Je ne vais vers le cinéma que pour y vivre des choses un peu exceptionnelles.», ajoute-t-elle en effet.

« La parole se libère. »

Plus tard dans l’interview, Vanessa Paradis a insisté sur l’importance du mouvement #MeToo. Elle a notamment fait part de son admiration pour la comédienne Adèle Haenel. Chez LDpeople, on soutient Adèle Haenel également à 100% ! Elle-même a confié avoir été victime d’attouchements et de harcèlement par un réalisateur quand elle était adolescente. «#MeToo concerne tous les milieux, pas seulement le cinéma, et c’était indispensable que ça arrive. Et il est d’autant plus nécessaire que la parole se libère quand on voit certaines conséquences dramatiques du confinement, l’augmentation des violences faites aux femmes à l’intérieur des foyers. Dans le milieu du cinéma, je trouve très courageuses celles qui prennent la parole.

« J’admire beaucoup Adèle Haenel. »

Et de poursuivre : «  J’admire beaucoup Adèle Haenel et je trouve très injuste qu’elle ait pu être critiquée. Elle est l’une des actrices les plus douées de sa génération, elle n’a pas vraiment besoin de ça pour faire parler d’elle, comme on a pu l’entendre. En osant dénoncer cela, elle protège les comédiennes plus jeunes. A côté de cela, attention à l’effet des réseaux sociaux où l’on juge parfois trop vite et sans savoir des gens qui ne l’ont pas été par la justice. Cela peut être terrible », a-t-elle ainsi conclu.

Et parce qu’à la rédaction de LDpeople, on adore Vanessa Paradis, on partage ici un live avec M qu’on écoute sans modération. Frissons garantis !


Alix Brun

Alix Brun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour LDPeople, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.