Jean-François Cesarini : que savoir de la mort du député du Vaucluse ?

Jean-François Cesarini: que savoir de la mort du député du Vaucluse ?

  • Carole Roldane
  • 8 avril 2020

Le député Jean-François Cesarini vient de rendre l’âme. La nouvelle est parvenue le 30 mars 2020. Une figure très importante de la République en marche est parti laissant derrière lui amis, sympathisants et frères de parti. Nous vous disons tout ce qu’il faut savoir sur la mort de Jean-François Cesarini.

Qui était Jean-François Cesarini ?

Né le 30 septembre 1970 à Avignon, Jean-François Cesarini était une personnalité politique française. En 2010, il a créé une section de Tera Nova. Il était d’abord membre du parti socialiste. Ensuite, il était devenu membre à part entière de la République en marche dirigée par le président Emmanuel Macron.

Depuis lors, il était devenu un homme actif et engagé pour défendre ses idées. Son combat politique a été couronné de succès en 2017 lors des élections législatives. C’est ainsi qu’il a été élu député de la première circonscription de Vaucluse. Il a remporté les élections devant la représentante du Front National Anne-Sophie Rigault avec un taux de 58,09 %.

En 2018, il a introduit un amendement remarquable concernant le projet de loi de financement de la sécurité sociale. Cet amendement consistait à faire en sorte que la contribution soit plus progressive. Il faisait partie aussi du Collectif Social Démocrate. Il était aussi manager d’une entreprise. II était par ailleurs très sensible aux sujets relatifs à la décentralisation et de la politique territoriale.

Le décès de Jean-François Cesarani

Jean-François Cesarini était un député appartenant à l’aile gauche du parti au pouvoir. Il souffrait d’une maladie pendant plusieurs mois. Ses collègues parlementaires lui ont rendu un vibrant hommage. Ils n’ont pas manqué de louer les qualités de l’homme.

Le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand a placé des mots émouvants à l’endroit de Jean-François Cesarini pour lui rendre un hommage mérité. Comme, on le remarque en cas termes : « Avec une grande tristesse que j’apprends le décès de notre collègue Jean-François Cesarini. Il luttait depuis de longs mois contre la maladie en exerçant son mandat et en défendant ses idées. À sa famille, à ses proches et à son équipe j’adresse mes condoléances émues ».

Gilles le Gendre président du groupe des députés LREM lui a rendu un hommage très symbolique. Il soutient qu’il était un grand homme politique qui a toujours défendu les idées du parti comme on le note « Homme de conviction. Il apportait à notre majorité un regard parfois critique, jamais médiocre ». Jean-François Cesarini a reçu aussi les hommages de ses compagnons de parti et de ses collègues.

C’est ainsi que Mathieu Orphelins est revenu sur sa maladie notamment son cancer examiné entre les deux tours des élections législatives de 2017. Il a ensuite de placer des mots touchants à son égard  » Tu étais de ceux qui placent les convictions avant les consignes, qui font de la politique pour les gens et en les aimant, qui placent la justice sociale au-dessus de tout ».

Jean-François Cesarini était très sympathique avec les députés de l’opposition. Sébastien Chenu qui est un député de RN lui a reconnu sa qualité d’homme politique. Il l’affirme en ces termes :« Opposés politiquement, j’avais découvert un collègue courtois et doué d’humour ce qui nous avait permis de dépasser nos divergences ».

Jean-François Cesarini était connu aussi pour son ouverture d’esprit. Selon Sacha Houilé, Jean-François Cesarini est un homme de grande dimension. Il l’a fait savoir sur son compte Twitter  » un homme de grande valeur et militant inlassable de la deuxième gauche ».

Jean-François Cesarini n’hésitait pas aussi à défendre fermement ses idées qui étaient parfois contraires à celles de ses collègues de parti. Il a toujours refusé qu’on le qualifie de frondeur. Il était pour le débat d’idées. Il affirmait clairement sa position. Comme son opposition affichée sur la mise en place d’un âge pivot concernant la réforme des retraites.