Disparition de Jean-Jacques Goldman: Patrick Bruel très inquiet lance un SOS, dans un message poignant !

Jean-Jacques Goldman DISPARU ? Patrick Bruel très inquiet lance un SOS, dans un message poignant !

  • Valerie Hommez
  • 1 août 2020

Jean-Jacques Goldman disparu, son ami Patrick Bruel inquiet livre un bouleversant message. En cette période de confinement et de pandémie, l’interprète de “casser la voix” avait pris l’habitude de proposer quelques chansons à ses fans deux fois par semaine comme un petit moment léger dans cette période plus étouffante.

Pour la dernière fois ce dimanche 10 mai, Patrick Bruel invitait ses followers à une session acoustique. Après la reprise de son plus grand succès et un hommage à Barbara, il décide de chanter un morceau de son ami Jean-Jacques Goldman. Les internautes sautent sur l’occasion pour l’interroger et lui demander des nouvelles du chanteur en exil. Patrick a décidé de leur répondre en toute franchise :

“vous demandez beaucoup de nouvelles de Jean-Jacques Goldman. Je n’ai pas spécialement plus de nouvelles que vous. Il a pris une décision et il s’y tient. Mais évidemment, il nous manque, il nous manque beaucoup, il nous manque aux “Restos du cœur”, il ME manque, …, mon voisin de vestiaire”.

Il est vrai que beaucoup de gens s’étaient inquiété de la disparition du chanteur presque du jour au lendemain. L’inquiétude était venue aussi après l’absence de Jean-Jacques Goldman pour le rendez-vous annuel des “Enfoirés”, et une maladie possible avait même été évoquée.

Toujours considéré comme l’une des personnalités préférées des Français, dans le dernier sondage de décembre 2019, son éloignement du monde du show-business avait suscité les plus fortes inquiétudes de la part de son public. Mais si eux n’avaient pas de nouvelle, ses amis comme Patrick Bruel, par exemple, n’en savait pas plus sur la vie actuelle du chanteur, faiseur de tubes.

Il faut rappeller que Jean-Jacques Goldman, c’est 30 millions de disques, 6 albums Live, 8 albums studio, 6 compilations, un auteur compositeur hors du commun qui a écrit pour les plus grands, comme notamment les chansons composées pour Céline Dion et bien sûr les “Restos du cœur”.

Quand Coluche, ulcéré de voir que dans un pays comme la France, les gens ne mangeaient pas à leur faim, a l’idée géniale de créer les “Restos du coeur”, et en bon communiquant, il sait qu’il lui faut une chanson, un titre pour promouvoir sa nouvelle association. Alors tant qu’à faire autant s’adresser au meilleur, et le meilleur est Jean-Jacques Goldman, qui sans hésitation, accepte immédiatement.

“Aujourd’hui, on a plus le droit ni d’avoir faim, ni d’avoir froid”, des paroles qui résonnent toujours avec la même force. Si Coluche pensait que son action durerait le temps d’un hiver, plusieurs décennies plus tard, les mêmes problèmes existent encore et toujours. Très impliqué depuis le début du projet, Jean-Jacques Goldman en était devenu un peu le garant, le taulier depuis la mort de l’humoriste, mais en plus de son exil, il a décidé également de s’éloigner des “Enfoirés” pour dit-il laisser la place à une nouvelle génération.

Quelques informations arriveront quand même, il y a peu de temps, par l’intermédiaire d’un proche de Jean-Jacques dans une interview donnée, il y a quelques jours. Sur le site radio de Reims, son ami Frédéric Hidalgo, journaliste et écrivain, revient sur le départ pour l’Angleterre de son ami Jean-Jacques Goldman, et explique :

“Que ce soit clair : son départ n’a strictement rien à voir avec un éventuel exil fiscal, comme on a pu le lire un peu partout, Jean-Jacques a toujours exprimé son amour pour la France et sa reconnaissance envers le pays qui a accueilli ses parents. Il continuera donc de payer ses impôts dans l’hexagone. Ça correspond surtout à une envie et un besoin de retrouver l’anonymat le plus complet… Quoi de mieux qu’un pays non-francophone, où il n’est pas connu (…). Il est probable aussi que le fait que les prochaines élections présidentielles françaises risquent de porter au pouvoir des gens dont il a toujours combattu les idées extrêmes a pu être un élément pour faciliter son éloignement momentané”.

Alors, choix politique, nécessité de protéger sa vie privée et sa famille, ou bien envie de proposer une autre scolarité dans la langue de Shakespeare à ses trois filles, Jean-Jacques Goldman a pris une décision radicale, et ne semble pas pour l’instant prêt à revenir vivre sur le territoire français. Il manquera probablement aux gens de la région Marseillaise où les habitants avaient pris l’habitude de le voir aller chercher ses enfants à l’école, dans la plus grande simplicité et en toute discrétion.

Sans nouvelle de l’artiste, les rumeurs avaient couru sur une éventuelle maladie du chanteur, mais il semblerait bien que ce soit pour de toutes autres raisons que Jean-Jacques Goldman a pris la décision de vivre loin de l’agitation médiatique.

Néanmoins comme pour faire démentir les fausses informations, l’interprète de “Là-bas” est réapparu, il y a quelques semaines, sur les réseaux sociaux avec une vidéo qui aura sûrement ravi ses fans, et si Jean-Jacques revenait au devant la scène, c’était pour montrer son soutien aux gens qui prennent des risques, et se battent pour les autres lors de cette pandémie du meurtrier virus.

Avec toute la générosité dont il a toujours fait preuve, il gratifie ses followers d’une reprise de la chanson : “Il changeait la vie”, en modifiant les paroles comme pour mieux coller à l’actualité. Et, c’est encore grâce à cette reprise que nous aurons les dernières nouvelles du chanteur, aujourd’hui résident Londonien.

Ces nouvelles viendront d’un courrier écrit de la main même de Jean-Jacques Goldman, adressé au maire d’une petite commune du nom de Saint-Vaud. En effet, en entendant la chanson modifiée, l’élu a eu l’idée de la reprendre comme un hymne pour remercier les pharmaciens, les instituteurs et le personnel communal de sa bourgade qui œuvre pour le bien de tous, en ces temps de Covid-19. Ayant eu vent de l’initiative, Jean-Jacques a pris sa plus belle plume pour écrire ses quelques mots :

“Très touché par vos images, par ceux et par celles qui font tenir le pays debout, MERCI Prudence! Amicalement JJG”.

Bien que le maire ait tout d’abord cru à une farce, il a bien du se rendre à l’évidence, ce n’était pas l’œuvre d’un plaisantin, mais bien l’artiste lui-même, Jean-Jacques Goldman, qui l’avait contacté. Preuve une fois de plus, que c’est un homme au grand cœur.