Jean-Luc Reichmann

Jean-Luc Reichmann : au coeur d’un nouveau scandale ! plongé dans un nouveau cauchemar.

  • Alix Brun
  • 27, novembre 2020 à 11h50

La France entière vient d’apprendre les mesures gouvernementales de sortie de confinement. Tout pourrait sembler aller pour le mieux pour le PAF. Et pourtant c’est une nouvelle galère qui frappe à nouveau l’animateur Jean-Luc Reichmann.

Malgré la houleuse année 2020, l’émission des 12 Coups de midi a toujours le vent en poupe. Chaque jour, 3,7 millions de téléspectateurs se délectent de ce programme présenté par Jean-Luc Reichmann. Oui mais voilà, à 60 ans tout rond, l’animateur semble accumuler les problèmes.

Le monde s’écroulait sur sa tête !

En mars 2019, Jean-Luc Reichmann a vécu le pire moment de sa vie professionnelle. L’un de ses candidats chouchou et grand gagnant de son jeu télévisé se faisait arrêté pour corruption d’un mineur et bien plus encore ! En effet, Christian Quesada, champion cumulant 192 victoires et 800 000 euros de gains, allait bientôt être condamné et passer derrière les barreaux.

Pour Jean-Luc Reichmann, ce fut une trahison dont il eut du mal à se remettre  : “Je l’ai vécu comme un coup de poignard dans le dos. », avait-il déclaré au tout début de l’affaire.

Toute reproduction, en tout ou en partie, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans l’autorisation préalable de LDpeople.com

L’animateur a ensuite voulu très clairement se démarquer de l’ancien candidat. Car il avait posé de trop nombreuses fois avec lui en couverture de magazines. “Suite à la nouvelle dévastatrice que l’on a tous découvert concernant Christian Quesada, je suis ce matin sous le choc et je ne peux qu’exprimer mon sentiment d’horreur, de dégoût et de colère. Je réitère aujourd’hui tout mon respect à la Brigade des Mineurs qui fait un travail remarquable au quotidien, et également à toutes les personnes qui travaillent à combattre ces prédateurs qui peuvent, de près ou de loin, nous côtoyer.”, avait-il notamment réagit sur Instagram.

Et de poursuivre : “Cette rage qui s’empare de moi m’incite, aujourd’hui plus que jamais, à continuer mes combats, dont celui de protéger et d’accompagner au mieux nos enfants. Nous devons rester avant tout unis, et surtout être ensemble, y compris sur les réseaux, qui peuvent devenir des fléaux dévastateurs”.

Pas de chance pour l’auteur de T’as une tache, pistache

C’est la loi des séries qui frappe aujourd’hui l’auteur de T’as une tache, pistache. Un autre candidat des Douze Coups de Midi dort désormais derrière les barreaux. Il s’agit d’Anthony Lolli, passé dans l’émission en 2017. Moins brillant que Christian Quesada, la justice l’a néanmoins condamné pour incendie criminel. Il avait mis le feu au Grand Café du théâtre de Lons-le-Saunier.

Quand Jean-Luc Reichmann pousse le bouchon trop loin…

On ne pourra en tous cas pas tenir Jean-Luc Reichmann responsable du casier judiciaire de ces deux candidats. Par contre, l’animateur a provoqué un véritable tollé ce samedi 24 octobre. L’animateur a en effet posé la question suivante à un candidat : que peut-on parfois reconnaître chez un réunionnais ? Il proposait deux réponses : son très long ongle, ou la réponse cachée, son onzième doigt, choisie par le participant.

Une association d’étudiants a aussitôt décidé de saisir le CSA, jugeant la réponse raciste. La production de l’émission évoque « un malentendu ». “Les stéréotypes ont le don de m’exaspérer, a estimé pour sa part Valérie Bègue. “La maladresse de cette question et la justification un peu simpliste ont choqué beaucoup d’entre nous, Réunionnais.”, a ainsi conclue Miss France 2008.