Jean-Marie Le Pen : “Moi, je ne souhaite pas que la présidente du FN s’appelle Le Pen”

  • Carole Roldane
  • 5, mai 2015 à 9h10

Après la suspension comme adhérent de Jean-Marie Le Pen décidée hier lundi par le bureau exécutif du Front National, l’ancien patron du FN était ce matin sur l’antenne d’Europe 1 au micro de Thomas Sotto.

Je répudie ma fille…quant à couper définitivement les ponts avec elle, c’est la mort qui coupe les ponts” : Jean-Marie Le Pen.

Jean-Marie Le Pen :
Cette décision est une “félonie” ! J’ai honte qu’elle (Marine Le Pen -NDLR) porte mon nom.Je souhaiterais d’ailleurs qu’elle le perde le plus rapidement possible. Elle peut le faire soit en se mariant avec son concubin, soit peut-être avec M. Philippot ou avec quelqu’un d’autre ! Moi, je ne souhaite pas que la présidente du Front national s’appelle Le Pen“.

Jean-Marie Le Pen tient à ajouter :
Elle traite son père et le président fondateur du Front national d’une façon absolument scandaleuse ! Je répudie ma fille…quant à couper définitivement les ponts avec elle, c’est la mort qui coupe les ponts”.

Alors, Jean-Marie Le Pen va-t-il se retirer de la scène politique ? Visiblement, ce n’est pas dans ses pensées : “Je n’ai pas du tout l’intention de prendre ma retraite ; Je ne suis pas du tout retraité politique…”

Et Jean-Marie Le Pen de conclure “Je dis à Marine : marie-toi, ça te permettra de changer de nom, ça me soulagera la conscience“.

Pour Robert Ménard (Maire de Béziers) interviewé sur BFM, la réaction de Jean-Marie Le Pen est triste et pathétique : “Il y a une part de jalousie dans la réaction de Jean-Marie Le Pen. Il est à la fois fier de ses succès et jaloux de ces mêmes succès“.