Jean-Pierre Pernaut défonce violemment le gouvernement sur le déconfinement

Jean-Pierre Pernaut “dézingue violemment” le gouvernement sur le déconfinement

  • Julie Bourdin
  • 26 avril 2020

Jean-Pierre Pernaut a dit tout haut ce que beaucoup de français pensent tout bas. Les déclarations contradictoires du gouvernement sont pointées du doigt par l’animateur du Journal de 13H de TF1. Remplacé par Jacques Legros, il intervient depuis son domicile où il est confiné. Et pour lui, il est inadmissible et incompréhensible que la population soit si mal informée des mesures qui vont être prises pour la phase de levée de confinement annoncée au 11 mai.

Jean-Pierre Pernaut devient la star de Twitter avec une intervention “défoulement”

Lors du Journal de 13H du 24 avril, Jean-Pierre Pernaut souligne l’incohérence des ministres et même du Président de la République française. Alors que la veille de son intervention, le journaliste sortait de chez lu pour la première fois depuis six semaines, il est choqué par le nombre de personnes qu’il a pu croiser. De plus, les personnes qui étaient dehors ne respectaient pas les gestes barrières. C’est un décalage assez fou avec les reportages des médias qui rapportent constamment le nombre de contraventions qui sont dressées contre les personnes qui ne respectent pas les mesures du confinement. Outré par ce qu’il a vu, le présentateur en profite pour s’attaquer directement aux déclarations contradictoires du gouvernement.

Jean-Pierre Pernaut est devenu la voix des français lors de son coup de gueule

Une bonne chose pour les français qui commencent à s’exaspérer des propos des ministres. Enfin, Jean-Pierre Pernaut met les pieds dans le plat et souligne les nombreuses incohérences des informations qui nous parviennent. En effet, c’était d’abord des propos contradictoires sur le port du masque. Soucieux de cacher la pénurie de masques à la population, le gouvernement n’a pas hésité à répondre le message qu’ils étaient inutiles voire dangereux. De l’autre côté, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) propose de rendre le port du masque obligatoire.

Depuis le 16 mars, la communication du gouvernement va donc à l’encontre des prérogatives sanitaires de l’OMS. Depuis quelques jours, les ministres font marche arrière prudemment mais se refusent à rendre le masque obligatoire. Et forcément, puisque si le port du masque est obligatoire, le gouvernement devrait s’engager à en distribuer gratuitement aux usagés. Comme vous l’aurez compris, cela est impossible.

Jean-Pierre Pernaut passe en revue les incohérences de notre gouvernement

Ensuite Jean-Pierre Pernaut pointe du doigt une des interventions du Président de la République. il avait évoqué un déconfinement par régions et par secteurs lors de sa visite d’un marché couvert, largement diffusé aux informations. Pour autant, le lendemain, un communiqué officiel affirme que le déconfinement ne se fera pas par régions. De quoi être complètement perdu en tant que citoyen. Si nous ne pouvons pas avoir confiance dans les propos de ceux qui sont à la tête de l’État, nous courrons au désastre. Jean-Pierre Pernaut en a bien conscience et c’est pour cela qu’il n’hésite pas à montrer du doigt ses incohérences. Seul un sursaut de l’opinion publique pourra faire réagir le gouvernement dans le bon sens.

Mais Jean-Pierre Pernaut ne s’arrête pas là. Il enchaîne ses plaintes en visant cette fois les dates d’ouvertures progressives des secteurs en soulignant l’absence de logique dans les mesures. Par exemple, les jardineries son ouvertes mais pas les fleuristes. Les jardineries sont pourtant bien plus grandes que les petites boutiques, et elles auraient certainement plus besoin de reprendre leurs activités que les grosses maisons. Puis il parle de l’ouverture des écoles qui vont parfois ouvrir aussi leurs cantines scolaires. Pour lui c’est un non-sens étant donné qu’aucune date n’a été encore donné pour rouvrir les bars et les restaurants. De plus, l’ouverture prioritaire des écoles supposait de rétablir l’égalité des chance. Un principe à nouveau balayé puisque le gouvernement annonce que la reprise ne sera en fait pas obligatoire.

Comment se retrouver dans ce fouillis ?

Finalement, tout ces propos contradictoires ont de quoi nous faire perdre la tête. Certains français se disent lassés d’entendre les ministres s’adressé à eux. Si c’est pour dire une chose puis son contraire, autant qu’ils attendent d’avoir des certitudes avant de nous mettre dans le doute. Jean-Pierre Pernaut le dit très bien, ” Tout cela donne le vertige !”. Le présentateur de TF1 n’a pas loupé les ministres sur ce coup. Et de nombreux internautes le félicitent de sa démarche sur les réseaux sociaux.

Jean-Pierre Pernaut est devenu en quelques minutes un emblème pour les internantes. Les tweetos soulignent le caractère d’habitude si calme de l’animateur pour insister sur le fait que si Jean-Pierre Pernaut craque, le raisons ne sont pas infondées. En effet, l’animateur a déclarer à une heure de grande écoute, des propos que chacun des français pensent. Nous sommes tous consternés et usés de ne pas savoir sur quel pied danser.

Le gouvernement enchaîne les contradictions et nous plonge dans une grande insécurité. Avec l’annonce de la date du 11 mai, nous étions nombreux à nous dire que le pire allait être derrière nous et que la crise sanitaire était en train d’être maitrisée. Cependant, nous comprenons maintenant que nous devons revoir nos espoirs à la baisse. Une telle incohérence la part de notre gouvernement prouve que nous ne serons pas plus en sécurité après le 11 mai qu’avant. Il faudra continuer à faire preuve d’une grande vigilance pour ne pas subir le coup d’une deuxième vague de contamination.

Nous ne pouvons qu’espérer que le gouvernement entendent les critiques que Jean-Pierre Pernaut a eu le courage d’adresser lors du JT de 13H sur TF1. Peut-être comprendront-ils qu’ils n’ont pas le droit de jouer ainsi avec les nerfs de la population. Un peu de franchise et d’honnêteté sera le bienvenue.

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.