Jean-Pierre Pernaut est obligé et forcé de quitter son Job de TF1, les raisons ?

Jean-Pierre Pernaut obligé et forcé de quitter TF1, les raisons ? qui va le remplacer ?

  • Valerie Hommez
  • 30 juillet 2020

Jean-Pierre Pernaut, les circonstances de son départ de son poste de présentateur du journal télévisé de TF1.

Alors qu’éclatait la crise de la pandémie du covid-19, le présentateur préféré des Français avait quitté son poste à l’étonnement de ses téléspectateurs fidèles. C’était donc le visage de Jacques Legros, son éternel remplaçant que les fans du journaliste ont pu découvrir en lieu et place de celui qu’ils retrouvent chaque midi depuis plusieurs décennies. Une décision de l’époux de Nathalie Marquay qui avait été prise en accord avec la direction de la chaîne.

Un choix très difficile, mais qui était nécessaire pour l’homme aujourd’hui âgé de 70 ans afin de se protéger après les ennuis de santé graves qu’il avait connus. Car, en effet, Jean-Pierre Pernaut a souffert d’un cancer de la prostate et avait donc décidé de se mettre à l’abri d’une contagion possible en décidant de se retirer chez lui et de ne plus assurer la présentation quotidienne de son journal télévisé de 13 h.

Mais, paradoxalement, en cette période de retrait de l’antenne, ce fût un moment où Jean-Pierre Pernaut a fait le plus parler de lui. S’il n’était pas présent dans les studios de TF1, il apparaissait néanmoins quotidiennement dans l’édition de 13 h depuis un mini plateau aménagé à son domicile pour intervenir sur l’actualité. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ses interventions ne sont pas passés inaperçues, et ont fait grand bruit durant cette période de confinement pendant laquelle le célèbre journaliste s’est complètement lâché.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Top ! immense champion au 13h !

Une publication partagée par Jean-Pierre Pernaut (@pernautjp) le

Indigné par le comportement de certains Français, mais aussi totalement incompréhensif par rapport aux mesures prises par le gouvernement Macron, Jean-Pierre Pernaut n’a cessé de délivrer des petites phrases assassines pour critiquer une situation qui semblait le dépasser totalement. Il avait par exemple remis en question les choix du gouvernement lors du week-end du 1er mai lorsque les petits fleuristes devaient garder portes closes et que, dans un même temps, les grandes surfaces de jardinerie avaient, elles, le droit d’accueillir du public. Jean-Pierre Pernaut s’était aussi étonné de la fermeture des plages alors, que les gens pouvaient se rassembler dans les centres commerciaux ou selon lui, les risques étaient évidemment bien plus grands. Le journaliste n’avait pas compris non plus que durant toute une période, il était impossible d’acheter des masques de protection dans les pharmacies.

Des prises de position qui avaient créé la polémique, car certains lui reprochaient de ne pas observer son devoir de réserve de journaliste et de prendre un peu trop souvent la parole. Mais pour la majorité des téléspectateurs, et bien évidemment des fans du célèbre présentateur, ils se réjouissaient plutôt que quelqu’un ose prendre la parole pour défendre ses idées en affirmant tout haut, ce que beaucoup de gens pensaient tout bas. Cette période a donc été très particulière pour Jean-Pierre Pernaut qui s’était vu obligé de tirer sa révérence et de rester chez lui pendant de longues semaines.

Mais, en réalité, ce n’était pas la première fois qu’il vivait un enfermement obligatoire, puisque après ce cancer qui l’a touché et son opération de la prostate, il avait été contraint de rester chez lui l’année dernière durant de longues semaines dans l’incapacité de marcher. Deux situations de cloisonnement qui pourtant étaient bien différentes car pendant la pandémie du covid-19, Jean-Pierre Pernaut semblait en pleine possession de ses moyens et visiblement très en forme au regard de ses interventions qui ont tant fait parler.

Avec l’éventualité de nouvelles mesures suite à l’augmentation des cas très récemment, certains se demandent déjà si les statistiques de la propagation du covid-19 venaient à encore plus s’aggraver, si Jean-Pierre Pernaut reprendrait la même décision qu’il y a quelques mois en se retirant à nouveau. Car comme l’annonçait le Premier ministre, même s’il est difficile pour lui d’imaginer un reconfinement général, le gouvernement parle de plus en plus, d’imaginer des confinements locaux si cela s’avérait nécessaire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Vivement le prochain tour auto 👌🏻 @optic2000_officiel

Une publication partagée par Jean-Pierre Pernaut (@pernautjp) le

On se demande donc dans une telle situation, si Jean-Pierre Pernaut prendrait à nouveau la décision de quitter son poste de présentateur du journal télévisé une fois de plus pour s’isoler chez lui. Reverra-t-on donc Jacques Legros dans les prochains jours ou dans les prochaines semaines en lieu et place de son collègue Jean-Pierre Pernaut, ou bien la production de TF1 prendra-t-elle la décision de tenter un nouveau joker pour assurer la présentation du journal télévisé le plus vu de France en lieu et place de Jean-Pierre Pernaut ?

À la tête de la présentation du journal depuis 1988, l’homme de télévision ne semble toutefois pas prêt à vouloir prendre sa retraite à un âge ou beaucoup d’autres eux ont mis un terme à leur carrière professionnelle. Mais si cela devait être le cas, on se demande qui pourrait assurer son remplacement provisoire ou définitif dans le futur. Si généralement, c’est Jacques Legros qui remplace Jean-Pierre Pernaut lors de ses vacances ou comme cela a été le cas lors de la période de confinement, en cas de retraite, on imagine que TF1 chercherait probablement un nouveau visage.

Et dans cette optique, des noms ont déjà circulé pour reprendre les rennes de l’édition de 13 h de la première chaîne de télévision française. Il serait possible que ce soit une femme qui reprenne la célèbre fonction dans les prochains mois. Alors qu’un internaute avait évoqué le nom de Dominique LagrouSempère il y a quelques semaines, Jean-Pierre Pernaut avait partagé cette publication ce qui pouvait laisser entendre qu’il validait ce choix. Mais il s’agit évidemment ici de suppositions puisqu’aucune annonce dans ce sens n’a encore été faite par le principal intéressé, mais, comme le gouvernement imagine tous les cas de figures face au covid-19, la direction de TF1 imagine, elle, tous les scénarios en cas de départ de Jean-Pierre Pernaut.

Car avec 32 ans de présentation ininterrompue du Journal de 13 heures et une cote de popularité qui est toujours au plus haut auprès des téléspectateurs, le choix de celui ou de celle qui reprendra le fauteuil de Jean-Pierre Pernaut s’avère être un exercice difficile tant l’homme de télévision aura marqué les esprits pendant plus de trois décennies. Un casting qui ne sera donc pas simple pour les décideurs de TF1, mais qu’ils doivent néanmoins envisager pour parer à tous les éventualités.