Jean-Pierre Pernaut TF1: Nouveau "violent" coup de sang après les actes de vandalisme !

Jean-Pierre Pernaut TF1: Nouveau « violent » coup de sang après les actes de vandalisme !

  • Mieger Tristan
  • 25 juin 2020

Un jour, un coup de gueule ? C’est qu’on pourrait presque penser quand on écoute Jean-Pierre Pernaut sur TF1. L’animateur phare de la chaîne, qui a été élu personnalité préférée des Français dans le classement de TV Magazine en a en effet, presque fait la marque de fabrique de son journal télévisé. Ce mercredi, le présentateur a ironisé sur la dégradation de certaines statues représentant des figures de notre Histoire.

Jean-Pierre Pernaut, un habitué des coups de gueule

Après douze semaines chez lui, Jean-Pierre Pernaut a repris les rênes du JT de 13h, le 8 juin dernier. Et pour le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il semble plus en forme que jamais, prêt à pousser des coups de gueule quand quelque chose ne lui plaît pas. S’il a commencé ses coups de colère en critiquant de nombreuses fois la gestion de la crise du coronavirus par le gouvernement, le présentateur semblait atterré par les regroupements festifs lors de la dernière fête de la musique.

En effet, alors qu’il présentait les images d’un troupeau de moutons pour la transhumance, Jean-Pierre Pernaut les comparent aux Français dans la rue lors de la fête de la musique : « Quand on les voit comme ça tous ensemble, ça rappelle un peu les attroupements de la Fête de la musique. Mais pour les vrais moutons, il n’y a pas de risque d’épidémie » a-t-il dit avec un large sourire. Et ce mercredi, rebelote, il a pris la parole concernant la dégradation de la statue de Colbert devant l’Assemblée nationale.

L’incompréhension de Pernaut

Le 15 juin dernier, Emmanuel Macron avait déclaré que : « La République n’effacera aucune trace ni aucun nom de son Histoire. La France ne déboulonnera pas de statues« . Mais ce n’est pas ce que pense certaines personnes, qui pensent que Faidherbe, Gallieni ou encore Colbert posent problème en France. Ce dernier, ancien ministre de Louis XIV (1619-1683) se voit reprocher le Code noir de 1685, dont il fut l’un des initiateurs. Sa statue, posée devant l’assemblée, a été taguée de l’inscription « Négr*phobie d’Etat » par un militant de la « Brigade » qui explique son geste : « Ce qui est interdit, c’est le r*cisme ! Cet homme-là fait l’apologie de la négr*phobie !« .

Mercredi 24 juin, Jean-Pierre Pernaut, dans son JT, a donc profité d’une brève pour commenter l’actualité et en a profité pour faire passer un message : « Une image choc de la statue de Colbert (…) Figure de notre Histoire, ministre de Louis XIV. Certains lui reprochent, 350 ans après, d’avoir légiféré l’escl*vage à cette époque. Un buste de Christophe Colomb a aussi été dégradé… On ne sait pas trop pourquoi non plus… à Rouen » a-t-il  déclaré froidement.

Concernant l’homme qui a vandalisé la statue, il a été arrêté mardi 23 juin et sera jugé le 14 août devant le tribunal correctionnel de Paris pour des faits d’inscription, signe ou dessin réalisés sur une façade, une voie publique ou du mobilier urbain selon le parquet de Paris : « Revisiter l’Histoire » ou « vouloir la censurer dans ce qu’elle a de paradoxal parfois est absurde » a déclaré le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand.