Jim Broadbent jouera dans Game of Thrones

  • Carole Roldane
  • 1 septembre 2016

L’acteur britannique de 67 ans, Jim Broadbent a décroché un rôle dans la célèbre série américaine Game of Thrones. Jim Broadbent n’est pas n’importe qui. En effet, il a été oscarisé en 2002 pour le meilleur acteur dans un second rôle pour le film Iris et il est également connu pour avoir joué le rôle du Professeur Slughorn dans Harry Potter et le Prince de sang-mêlé. Il va donc troquer son habit de sorcier pour un costume médiéval.

Cependant, le mystère plane toujours sur le rôle qu’il pourrait interpréter dans la saison 7 de Game of Thrones. Selon le site américain, Entertainment Weekly Jim Broadbent va jouer un rôle « déterminant ». Il faudra patienter avant d’en savoir un peu plus à ce sujet.

La saison 7 risque de secouer

La nouvelle recrue dont le rôle n’a pas encore été dévoilé, fera partie d’une saison qui risque de secouer les nombreux fans de la série. En effet, c’est Maisie Williams qui joue le rôle d’Arya Stark qui avait expliqué aux fans sur Twitter que « rien ne les prépare à ce qui va suivre ».

Game of Thrones, encore 2 saisons

Avis à tous les fans, il ne reste que 2 saisons de Game of Thrones. La chaîne américaine HBO a annoncé que la saison 6 a battu les records, avec pas moins de 23,3 millions de téléspectateurs en moyenne par semaine. Une véritable hausse d’audience de 15% par rapport à la saison 5.

« On connait la fin de la série depuis un long moment maintenant et on se dirige tout droit vers elle. Ce qui nous a plus dès le début dans ce projet, c’est que Game of Thrones n’était pas voué à devenir une de ces séries à long terme au cours de laquelle il faut chaque saison tenter de trouver de nouvelles intrigues. On voulait en faire une seule immense histoire, qui aurait du sens pour quelqu’un qui la regarderait de bout en bout et ne pas être contraint d’ajouter dix heures supplémentaires simplement parce que beaucoup de monde regarde encore. On souhaiterait partir en pleine gloire, tant que la série cartonne encore et ne pas attendre que les téléspectateurs se disent ‘Dieu merci, c’est fini ! », expliquèrent David Benioff et Daniel Brett Weiss.