Brigitte Bardot

“J’irai en taule”: Brigitte Bardot 86 ans toujours très remontée, n’est pas prête de s’arrêter

  • Valerie Hommez
  • 28, novembre 2020 à 12h20

Connue comme protectrice des animaux, Brigitte Bardot est également au cœur de polémique dans un tout autre genre. En effet, l’immense actrice a déjà tenu des propos condamnés par la justice pour des déclarations incitant à la haine raciale. Âgée aujourd’hui de 86 ans, l’ancienne gloire du cinéma français ne semble néanmoins pas prête à se taire. Et comme elle le précise, elle est même prête à aller en prison.

Brigitte Bardot : elle reconnaît ne pas avoir peur de la justice

De vives critiques du gouvernement Macron

En près de 70 ans de carrière, Brigitte Bardot a toujours été un esprit libre. Effectivement, il semble impossible d’imposer quoi que ce soit à la chanteuse et comédienne. Quel que soit le sujet, elle possède toujours un avis très tranché. Sans se soucier des conséquences, Brigitte Bardot donne son avis haut et fort. Dans une récente interview, elle paraît avoir du mal à cacher son exaspération face aux mesures gouvernementales. Car pour elle, certaines décisions paraissent totalement illogiques. Durant cet entretien, la présidente de la Fondation Brigitte Bardot parle du sort des animaux. Mais elle tient également un discours très politique, notamment concernant l’immigration.

Et une fois de plus, avec Brigitte Bardot, le ton est loin d’être tiède. Lors de cette dernière sortie médiatique, certaines paroles risquent de lui valoir de nouvelles inimitiés. Pourtant, Brigitte Bardot persiste et signe. En outre, ce n’est pas la première fois qu’elle parle des migrants de cette façon. D’ailleurs, elle n’a jamais caché son soutien à des partis politiques qui partagent ses opinions.

Protectrice des animaux et de certaines valeurs qui lui sont chères

De toute évidence, Brigitte Bardot a conscience que ses paroles vont choquer. “ Je m’en fous, et je vais être condamnée encore “. Mais comme elle le précise, rien ne peut l’arrêter. ” Je n’arrête pas d’être mise en examen pour tout un tas de trucs et je continue “. De toute façon selon elle, elle n’a plus grand-chose à perdre. Et même si elle est condamnée, cela ne semble pas l’effrayer : ” le peu (d’argent) qu’il me reste, comme je n’ai pas besoin de beaucoup, je peux leur laisser. Et s’il n’y en a pas assez pour payer les dommages, j’irai en taule. Ça, ça me ferait rire “. Dans ses récentes interviews, notamment à Paris Match, Brigitte Bardot fait part de son exaspération. Et deux sujets semblent la préoccuper. Dans un premier temps, l’actrice réaffirme sa détermination pour prendre la défense des animaux. D’ailleurs, elle vient d’envoyer un courrier à Barbara Pompili suite à l’abattage de visons contaminés par la covid-19. Dans ce courrier, elle insiste auprès de la ministre de la Transition écologique pour fermer les derniers élevages français.

Dans un autre entretien accordé récemment, Brigitte Bardot demande au gouvernement de changer son fusil d’épaule. Mais pas seulement au sujet des animaux, mais également sur la manière de diriger le pays en matière économique et migratoire. Comme elle le précise, elle ne comprend pas les mesures du gouvernement. Pour elle, il est inamissible que des Français soient dans le besoin alors qu’ils travaillent. Selon son analyse, les Français toucheraient même moins ” que les aides concédées à tous ces migrants qui nous assaillent “. En outre, la star se dit révoltée. D’ailleurs, ses paroles vont beaucoup plus loin. Puisque Brigitte Bardot prétend que pour elle, l’humanité n’est pas une priorité.

L’avenir nous dira quelle suite sera donnée à cette sortie. Mais de toute évidence, certains préfèrent plutôt se concentrer sur les déclarations de Brigitte Bardot concernant les animaux. Car même si c’est un sujet important, il devrait faire moins de vagues.