Jour 104 : La Guerre en Ukraine à un tournant. Les français vont en pâtir au moins jusqu’en 2023 !

Les combats entre les Russes et les Ukrainiens perdurent et la bataille à Severodonetsk fait toujours rage depuis plusieurs jours.

guerre-ukraine-russie

La Guerre en Ukraine est toujours en cours au sein du pays, depuis maintenant plusieurs mois. Cette guerre qui a éclaté entre l’Ukraine et la Russie perdure, et les habitants n’en voient plus la fin. D’un côté, la Russie continue d’attaquer certaines villes pour des prises de point stratégiques, et de l’autre, les Ukrainiens s’arment et combattent jusqu’à la mort pour ne pas céder leur pays à la Russie.

Nous sommes au 104ème jour de ce conflit, le mardi 7 juin 2022 et le combat continue encore. Depuis quelques jours, une bataille est en cours à Severodonetsk, qui est une ville à l’est de l’Ukraine.

Le président Ukrainien, Volodymyr Zelensky le reconnaît « la situation à l’Est de l’Ukraine devient de plus en plus difficile« .

 

Une bataille difficile fait rage à Severodonetsk

Depuis plusieurs jours, les forces de l’armée ukrainiennes tentent de tenir bon à Severodonetsk, malheureusement les Russes arrivent de plus en plus nombreux. Dans la capitale, Kiev reconnaît que la situation est très difficile au sein de la ville clé de l’Ukraine. Lors d’une vidéo diffusée le lundi 6 juin au soir, on entend le président Ukrainien dire « Nos héros tiennent leurs positions à Severodonetsk. D’intenses combats de rue se poursuivent ».

De leur côté, les Russes tentent le tout pour le tout pour atteindre cette ville. Ils détruisent la ville en utilisant des frappes aériennes ou encore de l’artillerie lourde. Des civils sont encore présents au sein de la ville de Severodonetsk, et leur évacuation devient très compliqué et critique.

Livraison d’armes de la part d’autres pays

Depuis le début de la guerre, plusieurs pays sont venus en aide à l’Ukraine en débloquant des fonds ou bien en fournissant des armes. Les armes fournies seraient lourdes et de plus en plus modernes pour être efficaces. Il ne faut pas oublier que l’OTAN, les pays présents dans l’OTAN ont livré depuis le début de la guerre, un armement qui a totalement changé la donne.

Vous pouvez aussi lire :  Un anglais perd 360 millions d'euros de bitcoins en faisant une erreur bête...

Parmi les principaux pays, nous retrouvons :

  • Les États-Unis : ce sont les Américains qui ont livré la plus grande partie des armes. Les États-Unis ont déjà livré pour plus de 4,2 millions de dollars d’armement. Dernièrement, Joe Biden aurait donné son accord pour livrer à l’armée ukrainienne des lance- roquettes Himars. Ce sont des lances-roquettes installés sur des camions blindés, qui permettent de tirer des obus de gros calibre, guidés par un GPS.
  • L’Allemagne : elle a fourni environ 2 millions d’euros pour l’aide militaire.
  • La Pologne : elle a mis à disposition des tanks ainsi que de nombreux chars auprès de l’armée Ukrainienne.
  • Le Royaume-Uni : Les Anglais auraient livré à Kiev des lances-roquettes d’une portée de 80 kilomètres. De plus, Volodymyr Zelensky se serait entretenu avec Boris Johnson sur le sujet « d’un nouveau package renforcé » de l’assistance militaire britannique.
  • La France : on compterait 100 millions d’euros pour le moment. Cependant, elle aurait fourni six canons Caesar. Ce sont des canons de longue portée qui sont parmi les meilleurs du monde.
  • De nombreux autres pays ont fourni une aide financière : Canada, Estonie, Australie, Suède, etc…

Sans ces livraisons par les pays, l’Ukraine aurait certainement déjà perdu la guerre.

La guerre en Ukraine impacte la consommation du monde entier

Depuis que la guerre a commencé il y a maintenant plusieurs mois, on a remarqué que l’inflation a particulièrement augmenté. Des pénuries alimentaires se font ressentir et les prix augmentent. La hausse du gaz, du carburant, de l’énergie se font ressentir sur l’ensemble du monde.

Il semblerait que la guerre en Ukraine fasse en plus balancer l’économie agricole de la France. Les pénuries alimentaires entraînées par la guerre, la crise du marché bio et l’inflation des prix, il risque d’y avoir une réelle compétitivité de l’agriculture française.

Malheureusement, l’augmentation des prix de va pas s’arrêter là !


Adrien Faubert

Moi c'est Adrien, d'abord écrivain, je suis devenu par la suite rédacteur web pour me rapprocher des lecteurs et de leur quotidien. J'ai à coeur de vous apporter les meilleurs contenus, notamment sur les stars françaises que j'affectionne particulièrement.