Journée sans voiture : Fabrice Eboué et Anne Hidalgo continuent de s’envoyer des piques

  • Carole Roldane
  • 28, septembre 2016 à 11h34

L’humour est-elle une arme politique ? A voir les réponses d’Anne Hidalgo à Fabrice Eboué cela y ressemble terriblement.
Alors que l’humoriste Fabrice Eboué avait raillé la maire de Paris (voir ICI) suite à la journée sans voiture du dimanche 25 septembre en lui lançant :
“Là, je peux plus rentrer chez moi puisque c’est “Paris sans voiture”… Je paye un loyer, j’ai acheté une voiture, je pensais que c’était pour avoir une certaine liberté de mouvement mais non, on a plus le droit de rien faire en voiture“, la maire Socialiste lui a répondu avec verve…et humour.

Les réponses ironiques d’Anne Hidalgo à Fabrice Eboué

C’est avec beaucoup d’ironie qu’Anne Hidalgo a d’abord répondu au comédien :
Comme de nombreux internautes, j’ai été particulièrement touchée par votre vidéo, publiée hier matin sur les réseaux sociaux. Sur votre vidéo, votre mine désemparée, votre gorge nouée par l’émotion, vos yeux embués de larmes à l’idée terrible de devoir renoncer à votre voiture, m’ont fait prendre conscience de la gravité de la situation. Quelle épreuve terrible, pour ne pas dire insurmontable, d’être contraint un jour par an, à l’occasion de la journée sans voiture, de renoncer à son véhicule individuel !”, commence-t-elle.

Toujours aussi “moqueuse”, Anne Hidalgo a continué :
J’ai mobilisé tous nos experts, scientifiques et innovateurs, afin de concevoir une solution qui vous permette, lors de la prochaine journée sans voiture, d’effectuer sereinement votre trajet Paris-banlieue“.

Mais quelle est cette solution ? Dans la fin de sa diatribe, Anne Hidalgo renvoie Fabrice Eboué vers un lien dirigeant vers la… RATP.

La réponse de Fabrice Eboué

“Pris au jeu”, Fabrice Eboué a lancé un défi à son “adversaire” : “Ça y est, Anne, c’est fait. Je viens tout juste de prendre le métro comme tu me l’avais demandé, donc j’ai relevé mon défi, à toi de relever le tien : je te demande de prendre le RER D, après 22 heures, entre Saint-Denis et Sarcelles, j’attends ta vidéo. Peace“.
On attend le retour vidéo d’Anne Hidalgo…