Julie Gayet

Julie Gayet : Au plus mal, Un de ses deux fils a une très grave maladie

  • Marie P.
  • 1, décembre 2020 à 18h20

Julie Gayet a deux enfants, des petits garçons nés de son idylle avec l’artiste argentin Santiago Amigorena. L’actrice a donné une interview confession au Monde et a révélé la grave maladie de l’un d’eux. Elle protège sa relation avec François Hollande et sa vie de famille dont elle a parlé cette fois dans une interview exceptionnelle accordée au Monde.

L’un de ses deux fils aurait une grave maladie, selon le journal. C’est sur Zoom au cours d’un apéro virtuel que Julie Gayet s’est entretenue. L’actrice et productrice a évoqué comme rarement son histoire d’amour avec l’ancien président de la République, François Hollande. Sa société de production Rouge International a aussi été évoquée.   

En 2007, elle créer cette société avec son son associée Nadia Turincev.  Mais elle a été arrêtée l’été 2020.

« C’était juste après le confinement, les investisseurs ne venaient plus. La décision a été très douloureuse à prendre car on a fait du bon boulot, ça a été un vrai deuil”, explique Julie. Les avis divergents d’avec son associée l’ont aussi poussée à lever le pied, ainsi que la maladie grave de son fils.

L’invitée de la série Dix pour cent est maman de deux garçons, prénommés Tadeo et Ezéchiel dont le père est le réalisateur argentin Santiago Amigorena.

Les deux tourtereaux s’étaient mariés à l’époque, le 10 juin 2000 dans la commune de Faget-Abbatial, dans le département du Gers puis en 2006, ils divorcent.

Puis Julie Gayet tombe amoureuse de François Hollande. Celle qui sera à l’affiche du film C’est quoi ce papy ?!, qui sortira en salles le 11 août 2021, est plutôt discrète sur sa vie mais, a récemment publié un étonnant selfie avec son compagnon : 

“C’était un moyen de répondre ‘tout va bien, merci’, on ne rentrera pas là-dedans. Nous, on sait ce qu’on vit, on sait qu’on s’aime, notre vie privée ne regarde personne. Devoir en arriver là, poster une photo pour contrecarrer les attaques, c’est terrible, confie-t-elle au Monde, en faisant référence à de récentes rumeurs de séparation. On s’est toujours dit, avec François, que chacun avait sa carrière, son métier et qu’on n’avait pas à s’afficher ensemble. Mais si on ne le fait pas, on dit qu’on est séparés. Quoi que l’on fasse, ça nous retombe dessus. Mon père me répète toujours l’expression : ‘La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe.’ Mais si, ça atteint, ça fait mal, ça crée des chocs. C’est pénible pour la famille et déstabilisant pour les amis.”

Par ailleurs le journal Le Monde n’a pas souhaité  révéler l’identité de l’enfant qui est malade,  ni la nature de sa pathologie.

Et pour l’apéro en visio Julie Gayet apparaissait sans maquillage ni apprêt, avec de grandes lunettes de vue et assise dans la cuisine de la maison où elle vit, dans le 20e arrondissement de Paris avec  François Hollande.

« Je suis épuisée, je sors de tournage »,lâchait-elle, en décapsulant une bouteille de bière, qu’elle avait appris à aimer durant sa grossesse : « On m’avait dit à l’époque que c’était très bon pour la lactation. »