Julie Gayet: Ses justifications suite à se photo "trompeuse" fait polémique sur la toile

Julie Gayet: Ses justifications suite à se photo « trompeuse » fait polémique sur la toile

  • Julie Bourdin
  • 29 juin 2020

Julie Gayet est une comédienne et une productrice de cinéma. Elle ne pouvait donc que se réjouir de la réouverture des salles obscures. En effet, elle célébrait la réouverture des salles avec l’avant-première du nouveau film d’Antoine de Maximy. Mais la photo qu’elle partage sur Instagram à ce sujet suscite de vives critiques. Julie Gayet est alors contrainte de s’expliquer pour rassurer le public à propos du respect des mesures sanitaires.

Julie Gayet répond aux attaques des internautes sous une de ses photos

Les fans de Julie Gayet n’ont effectivement pas fait le meilleur des accueils à une de ses dernières publications Instagram. La photo en question montre une salle en joie après la découverte de J’irai mourir dans les Carpates. Car sur la photo, le public de la salle de cinéma ne semble pas prendre au sérieux les mesures de distanciation sociale ni celle du port du masque. En effet, depuis le 22 juin dernier, les cinémas sont de nouveau accessibles. Les cinéphiles sont invités à se laver les main au gel hydroalcoolique à l’entrée et à la sortie de la salle. Le port du masque est également obligatoire pour tout mouvement dans l’enceinte du cinéma. Ainsi, les spectateurs peuvent l’ôter une fois installés sur leurs sièges. Et enfin, un siège doit rester vide entre deux personnes qui ne sont pas venues ensemble.

Julie Gayet a donc été contrainte d’expliquer à ses abonnés que toutes ces règles ont bien été suivies. Car la photo qui grave le souvenir de la première avant-première du film d’Antoine de Maximy permet aux fans d’en douter. En effet, le public est debout, souriant (sans masque) et lève les bras en l’air pour montrer leur enthousiasme devant J’irai mourir dans les Carpates. Et cela permet aux internautes de s’indigner car les gestes barrières ne semblent pas s’appliquer.

Une polémique qui a fait du bruit sur la toile

De plus, dans la description de la photo de Julie Gayet, les abonnés peuvent lire « salle de cinéma pleine ». Ce qui est à nouveau trompeur. Car elle n’est en effet pas remplie à sa capacité maximale. La pandémie force effectivement les cinémas à réduire les sièges disponibles dans ses salles obscures. Ils ne souhaitent pas risquer de devoir fermer à nouveau leurs portes au public. Julie Gayet est assumée de commentaires qui s’insurgent de constater que les normes sanitaires ne sont pas respectées. Mais la comédienne répond à la colère de ses abonnés et tentent de les rassurer. Elle explique alors que la salle qu’elle qualifie de « pleine » ne l’était pas vraiment. Car pour les 622 sièges disponibles, ce sont 260 personnes qui ont pu assister à cette avant-première.

Julie Gayet a également pris le temps de rappeler toutes les règles en vigueur dans les cinémas pour indiquer qu’elles étaient toutes respectées. La photo qui a indigné les internautes n’est donc qu’un effet d’optique visiblement. De plus, elle ne prend en compte qu’un très court instant de la séance durant lequel le port du masque n’est pas obligatoire. Une fois les internautes rassurés sur le contexte de cette photographie, espérons que cette polémique fera de la publicité au film. En effet, Julie Gayet pourra certainement gagner en visibilité grâce à l’intervention des nombreux commentaires des internautes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Et donc en tournée dans toute la France ! J’IRAI MOURIR DANS LES CARPATES le premier film d’Antoine de Maximy @alicepol @maxboubliloff

Une publication partagée par Julie Gayet (@iamjuliegayet) le

 

Les fans de Julie Gayet rassurés, ils vont pouvoir s’intéresser au film d’Antoine de Maximy

Julie Gayet aura donc encore une fois attiré beaucoup de visiteurs sur son compte Instagram. Il aura certes fallu choquer les fans pour arriver à ce résultat mais les répercutions pourraient être bénéfiques. En effet, Antoine de Maximy est très populaire auprès des Français. Le globe-trotter de J’irai dormir chez vous passionne le public depuis des années à la télévision. Savoir qu’il est enfin sur grand écran devrait en ravir plus d’un.

Antoine de Maximy finissait le tournage de soon film J’irai mourir dans les Carpates en Janvier dernier. C’est donc plus de six mois plus tard que Julie Gayet partage la photo de la première avant-première du film. Et d’après les visages souriants des premiers spectateurs, le film a l’air d’être très réussit ! Il faudra donc se renseigner auprès des cinémas proches de chez vous afin de savoir si l’avant-première du film est disponible. Et surtout, faire en sorte de montrer le bon exemple en vous rendant dans les salles obscures. Le port du masque et le respect des gestes barrières restent des mesures impératives aujourd’hui.

La pandémie est toujours d’actualité

En effet, si la pandémie continue de reculer en France et en Europe nous ne sommes pas encore sortis d’affaire. Le monde fait face à son plus haut pic épidémique depuis le début de la pandémie. Et certains spécialistes n’hésitent pas à rappeler l’éventualité d’une deuxième vague. C’est aussi parce qu’elle est consciente de ce phénomène que Julie Gayet a pris le temps de répondre aux commentaires. Tout le monde doit participer à cette effort qui ralenti la propagation du virus sur le territoire. Sans cela, nous serions de nouveau contraints à envisager une période de confinement. Et en plein été, c’est la dernière chose dont nous avons besoin !

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.