Karine Baste-Régis répond cash et violemment après une remarque désobligeante!

Karine Baste-Régis répond cash et violemment après une remarque désobligeante!

  • Mieger Tristan
  • 28, octobre 2020 à 13h29

A l’occasion de sa première interview après sa nomination au JT de 20h, Karine Baste-Régis est revenue sur l’ensemble de sa carrière et a tenu à clarifier les raisons pour lesquelles elle avait été choisie. Explications.

La réponse sans détour de Karine Baste-Régis à un journaliste de France Info

Mais les journalistes de France Info vont se montrer assez maladroits en posant une question plutôt gênante pour Karine Baste-Régis : “Vous êtes originaire de Martinique, avez-vous le sentiment d’avoir été choisie aussi pour incarner la diversité ?”. Mais malgré cette question assez douteuse, le présentatrice du journal ne se démonte pas et explique que si elle pouvait profiter et mettre en valeur cette diversité, elle le ferait : Disons que je suis tout à fait consciente que c’est un créneau qui m’est favorable. C’est la règle du jeu car en ce moment, il faut mettre en valeur la diversité, donc tant mieux si j’en profite”. 

Elle poursuit son propos en listant l’ensemble des postes qu’elle occupé depuis toutes ses années, une façon de légitimer un peu plus le poste qu’elle vient de recevoir : “A la fois compte tenu de mon expérience, compte tenu de tout ce que j’ai fait en 16 ans. JRI, monteuse, j’ai géré des bureaux décentralisés, j’ai fait des émissions, des débats… je crois que j’ai présenté toutes les éditions au siège, à France Télé, à part le 19h-20h. Donc, c’est aussi une évidence en termes de compétences de pouvoir faire le 20h comme je l’ai fait cette semaine. C’est aussi et avant tout parce que je sais et que je peux bien le faire.” Voilà qui est dit.

Karine Baste-Régis avait un peu de stress avant sa première

Le lundi 19 octobre dernier, Karine Baste-Régis était pour la première fois à la présentation du journal de 20 heures de France 2. Une première assez stressante pour la jeune femme, mais qui fera dans dans sa carrière comme elle l’a dit sur Twitter : “Une première reste à jamais une première. Vous aviez tant raison Anne-Sophie Lapix et Laurent Delahous, merci pour votre soutien” a-t-elle notamment déclaré. Elle sera la première journaliste de Mayotte à présenter un journal national. “Si on m’avait dit il y a six mois de cela que je serai là, je ne l’aurais pas cru. D’ailleurs lorsqu’on me l’a annoncé il y a un mois, j’ai d’abord cru que c’était une blague !”. 

Mais si elle est très heureuse d’être joker pour le JT de 20h, Karine Baste-Régis souhaitait être à la présentation du JT de 13h suite au départ de Marie-Sophie Lacarrau pour TF1 : “J’avais énormément d’idées et d’envie donc pendant quelques heures j’y ai pensé, sans me positionner. Quand on me dit que je ne le présenterai pas (c’est Julian Bugier qui a été choisi), j’ai deux petites secondes de déception. Mais dans la foulée, j’ai la proposition du 20h et là je tombe des nues ! J’ai dit oui tout de suite”. Tout est bien qui finit bien.