Kev Adams part à l’assaut des États-Unis