Koh-Lanta: l'inimaginable décision de TF1 contre les téléspectateur

Koh Lanta: l’inimaginable décision de TF1 pour les téléspectateurs!

  • Julie Bourdin
  • 4, mai 2020 à 12h51

Les derniers jours marquent une tension phénoménale. L’émission de Koh-Lanta réveille les passions et ne manque pas de faire réagir sur le toile. Mais à ce point là c’est presque du jamais vu. Les candidats aventuriers viennent d’éliminer Sam et certains des fans se sont empressés de se défouler sur Inès. Cette dernière n’a pas attendu pour craquer et pour dénoncer ces agissements. Denis Brogniart et la production prennent très au sérieux cette histoire et vont prendre des mesures inédites pour punir ce cyber-harcèlement dont sont la cible les candidats.

Inès est au cœur de la tourmente

Inès, une des six aventuriers qui restent dans le show, a fait part de révélations déconcertantes. En effet, depuis l’élimination de Sam, la jeune femme est la cible de menaces très violentes sur les réseaux sociaux. Cette dernière travaille en plus à l’hôpital, donc elle n’a vraiment pas besoin de voir son quotidien déjà éprouvant se transformer en un véritable enfer. Avec la crise sanitaire actuelle, elle est très sollicitée par son emploi. C’est un métier éprouvant par les temps qui courent. Ses jours de repos sont précieux si elle veut tenir la cadence et voilà que les haters se mettent à l’attaquer.

Elle publie alors une vidéo dans laquelle elle s’exprime sur son quotidien et ne cache pas sa peine. En larmes, elle dénonce les messages qu’elle reçoit. Des messages plein de haine et très violents. Certains vont même jusqu’à dire qu’ils vont venir chez elle et la violenter. C’est tout simplement inadmissible.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

👀 selfie time J’espère que vous vous portez bien, que vous arrivez à faire face à ce bouleversement actuel qui dure depuis 1mois et qui touche vraiment tout le monde.. j’ai tellement hâte que ça se finisse, de voir de moins en moins de patients Covid19, de tous les voir sur un bon rétablissement, qu’on puisse reprendre notre vie, nos habitudes, revoir les potes, la réouverture des salles de sport mais aussi du macdo, tout ça tout ça En attendant vite demain sur @tf1 malgré tout pour essayer de s’évader à nouveau, vous serez là avec nous? 🌴 Je vous embrasse fort prenez soin de vous 🙏🏽❤️ #brunette #face #eyes #nurse #work #covi̇d19 #quipue #aventure #kohlanta #mcchicken

Une publication partagée par I N È S LOUCIF 🐚☀️💉💊👙💃🏽 (@ineskohlanta) le

L’aventurière de Koh-Lanta dénonce des propos injurieux à son encontre

Depuis, une nouvelle vidéo d’Inès apparaît sur YouTube. Elle continue de dénoncer le comportement de certaines personnes et la polémique prend de l’ampleur.

Enfin, c’est Denis Brogniart lui-même qui prend actée l’affaire. Il dénonce les propos tenus à l’encontre des candidats et rappelle que cette aventure n’est qu’un jeu. Les passions qu’il déchaîne peuvent très bien se vivre devant sa télévision sans pour autant attaquer les candidats. Nous sommes dans une époque où les réseaux sociaux permettent à n’importe qui de dire n’importe quoi. Et souvent, ils sont un exutoire sans filtres. Sous le coup de la déception ou de la colère, il existe des internautes qui utilisent les réseaux sociaux pour y déverser de la haine pure et simple.

Et même Sam prend la parole pour tenter d’apaiser les esprits. Les internautes qui s’en sont pris à Inès le faisait pour défendre “l’honneur” de l’aventurier. Mais Sam n’a pas besoin de cela, surtout si c’est pour porter des propos si violents envers ses compagnons d’aventure.

La justice va se saisir de l’affaire, rappelant que la loi ne permet pas de proférer des menaces

Mais cette histoire est allée bien trop loin pour ne pas réagir plus largement que par des messages d’apaisement. Le cyber-harcèlement est une chose grave et condamnable par la justice. Ainsi, TF1 prend une décision inédite en la matière. Les internautes vont devoir assumer leurs propos et réfléchir avant de se défouler à la prochaine contrariété.

Dans ce communiqué officiel, il est clair que les menaces et les violences verbales qui attaquent les candidats aventuriers de Koh-Lanta ne passeront plus. La justice prévoit une peine de trois ans de prison assortie d’une lourde amende contre les personnes qui tiennent de tels propos. La justice va être saisie et des enquêtes seront ouvertes pour identifier les agresseurs.

Confinement ou pas, les téléspectateurs vindicatifs n’ont aucune excuse qui justifie ce genre de comportement. Bien que dans ces temps difficiles, certaines histoires puissent prendre des proportions monumentales. Enfermés depuis plus d’un mois, nous n’avons forcément un peu les nerfs qui commencent à lâcher. Mais ce n’est en aucun cas une raison pour aller se défouler sur les autres.

Les jeux de télévision sont parfois pris au mot

Koh-Lanta est un jeu avant tout. Le principe repose sur le fait qu’il ne restera qu’un seul candidat aventurier vainqueur du show Koh-Lanta. Alors les fans vont devoir se faire à l’idée que les candidats vont être éliminés les uns après les autres. Un tel système de peut contenter tout le monde est créer le consensus. Pour autant, ils sont tous aussi méritants et méritent le même respect. Ce ne sont pas que des acteurs qui jouent la comédie. Ils ont leurs vies à mener et ne méritent pas d’être autant malmenés.

La justice arrive à temps pour remettre tout cela en ordre. En espérant que même les personnes anonymes qui s’acharnent sur les aventuriers du show puissent également être identifiés, nous allons avoir un peu plus de calme sur les réseaux sociaux.

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.