L’ancien champion de formule 1 Jean Alesi placé en garde à vue pour manipulation d’engin explosif !

Jean Alesi a été placé en garde à vue mardi par la police à Avignon (Vaucluse).

Jean Alesi placé en garde
Source : Eurosport

Jean Alesi a été placé en garde à vue mardi par la police à Avignon (Vaucluse). L’ancien pilote de Formule 1 a été placé en garde à vue lundi vers 16 heures « pour dégradation d’un bien appartenant à autrui avec des explosifs », a déclaré Antoine Wolff à l’AFP. L’ex-pilote de Ferrari, âgé de 57 ans, vit à Villeneuve-les-Avignon.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par F1 Pilot 🏆🏁® (@alesi_jean)

Une histoire incroyable

Dimanche, vers 22 heures, un voisin, inquiet du bruit d’une explosion, a appelé la police. Grâce à la plaque d’immatriculation relevée par le voisin, la police a pu établir que le véhicule vu sur place avant d’éteindre tous les feux appartenait à José Alesi, frère de l’ancien pilote qui a été arrêté.

L’ex-chauffeur de la Scuderia (1991-1995) s’est ensuite rendu au poste de police lundi pour expliquer que c’est lui qui était dans la voiture avec son fils et l’ami de ce dernier, et qu’il avait lui-même collé « un gros feu d’artifice acheté en Italie » sur le cadre de la fenêtre du bureau d’architecture de son beau-frère.

« Je n’aurais jamais imaginé que cela causerait autant de dégâts », a-t-il expliqué le procureur adjoint.

La blague de mauvais gout

Jean Alesi, qui a passé 13 saisons en Formule 1 et remporté un grand prix, a déclaré qu’il voulait seulement faire une « mauvaise blague » à son beau-frère, qui est séparé de sa sœur, et n’avait pas l’intention de le combattre. Le beau-frère, qui dit n’avoir aucun problème avec Jean Alesi, a déposé une plainte pour le cadre de la fenêtre cassée, a déclaré M. Wolff. Le fils de Jean Alesi et un ami ont également été placés en garde à vue pour déterminer s’ils ont été complices de l’acte.

Antoine Wolff a ajouté : « Je suis assez sceptique quant à la notion d’une “blague” effectuée à 22 h, sans que la personne visée sache de qui il s’agit et tout le monde est entendu afin de vérifier s’il n’y a pas d’autre mobile. » Il est l’une des légendes de la Formule 1 en France.

Jean Alesi, 57 ans, a passé sa carrière à faire rugir les moteurs de Ferrari, Sauber et Benetton, et depuis 2002, il n’a jamais quitté le paddock ni raccroché son casque. Après diverses missions de conseil, il a fondé en 2018 la Jean Alesi eSports Academy pour dénicher des talents dans le monde des jeux vidéo.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par F1 Pilot 🏆🏁® (@alesi_jean)

Le jugement de Jean Alesi

Libéré mardi 21 décembre comme son fils, Jean Alesi sera renvoyé devant le tribunal correctionnel et jugé en 2023 pour « dégradation du bien d’autrui par un moyen dangereux pour les personnes, fait commis dans le cadre d’un conflit familial », a indiqué à l’AFP le procureur de Nîmes Eric Maurel.

Le fils de Jean Alesi sera accusé de complicité dans la même affaire. L’ancien pilote de course a été entendu mardi par les enquêteurs du Département de la sécurité dans le cadre d’une enquête sur les dommages causés à la propriété d’autrui par un engin explosif visant un bureau d’architecte à Villeneuve-les-Avignon. L’événement a eu lieu dans la soirée du samedi 18 au dimanche 19 décembre.


Natalie Labrie

Rédactrice web depuis quelques années, j'ai commencé en autodidacte. Je ferais de mon mieux pour vous apporter les meilleures infos chaque jour, car le journalisme est une passion.