L’ancien champion de tennis Yannick Noah est poursuivi en justice par un fan qui l’accuse d’escroquerie !

Alors qu’il a été aperçu hier au stade d’Olembe au Cameroun à l’occasion du match de demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations opposant son pays d’origine à l’Égypte, Yannick Noah est au cœur d’une rocambolesque affaire en France.

Yannick Noah poursuivi en justice pour escroquerie
Source : Nordpresse

Alors qu’il a été aperçu hier au stade d’Olembe au Cameroun à l’occasion du match de demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations opposant son pays d’origine à l’Égypte, Yannick Noah est au cœur d’une rocambolesque affaire en France. En effet, il est accusé aujourd’hui par un des admirateurs du grand sportif qu’il était d’avoir été à l’origine d’une supercherie.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Yannick Noah (@yannicknoah)

Yannick Noah visé par une plainte pour avoir produit un faux certificat d’authenticité dans une affaire datant de 1986

alors que l’homme de 61 ans semble s’épanouir de belle manière au Cameroun depuis un bon moment, il se pourrait qu’il rejoigne très bientôt par contrainte l’hexagone. Pour cause, il est au cœur de l’actualité de ces dernières heures en France pour une affaire relative à son passé de champion de tennis.

Même si cela appartient aujourd’hui à l’histoire ancienne, il reste gravé dans les annales de ce sport que celui qui est né à Sedan dans les Ardennes a été en 1983 le vainqueur de la finale du tournoi de Roland-Garros face au suédois Mats Wilander. Un moment important de sa carrière qui l’a notamment propulsé au rang d’idole pour toute une génération.

C’est ainsi qu’en 1986, une de ses raquettes utilisées durant cette compétition a été mise en vente aux enchères dans le cadre d’une collecte de fonds au profit de l’association Care France. Mais trente-six ans après que cet accessoire ait trouvé acheteur pour 12 000 francs à l’époque soit actuellement 3 300 euros, un rebondissement inattendu est aujourd’hui constaté.

En effet, l’acquéreur du bien dans cette période affirme qu’en voulant à son tour le revendre pour faire face aux dépenses d’ordre sanitaire de son épouse en 2017, il s’est rendu compte qu’il lui avait été signé par Yannick Noah un faux certificat d’authenticité.

Ainsi donc, il a décidé de déposer mardi dernier une plainte au niveau du tribunal judiciaire de Versailles.

Une divergence d’opinions observée d’entrée de jeu au niveau des deux parties

Compte tenu des éléments qu’elle pense détenir, la partie accusatrice semble prête à livrer une véritable bataille judiciaire avec Yannick Noah. Pour ce faire, elle souhaite réclamer à l’homme également célèbre pour sa carrière musicale un dédommagement pour préjudice moral subi, pour remboursement des frais déboursés initialement pour l’achat et pour usage de faux.

D’après les informations recueillies auprès de médias tels que le site 20 minutes, il s’agirait d’ailleurs d’une forte somme d’argent qui serait aujourd’hui demandée par le plaignant.

Par contre du côté de Yannick Noah qui pour l’instant se fait entendre par la voix de son avocat, il est plutôt remarqué une dénégation de toutes les accusations.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Yannick Noah (@yannicknoah)

La partie de Yannick Noah confiant de l’issue de l’affaire grâce à un détail juridique

En plus de ne pas reconnaitre les faits reprochés à son client, l’avocat maître Bourdon compte sur la prescription dans le temps de l’affaire qui est remise à la lumière après trente-six ans pour ne pas se sentir inquiéter.

La possibilité d’une poursuite judiciaire qui aboutira à une condamnation est donc sérieusement compromise. En attendant, le verdict du tribunal à ce sujet sera prononcé le 2 avril prochain.


Sydney Martel

Bonjour ! Je m'appelle Sydney et suis rédactrice depuis 5 ans maintenant. Passionnée par la culture anglophone et notamment les Etats-Unis, ma thématique de prédilection est la news People !