L’émission « Bourdin Direct » suspendue, Jean Jacques Bourdin évincé de RMC, est-ce le début de la fin ?

On ne reverra plus Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFM-TV pour un moment.

Bourdin-Direct-c-est-fini
Source : BFMTV

Le présentateur de télévision et de radio, qui fait l’objet d’une plainte pour agression sexuelle, a été « temporairement » retiré de l’antenne. A indiqué dimanche 23 janvier la société mère des deux médias, Altice, sans préciser la durée ni les modalités juridiques de ce retrait.

« Jean-Jacques Bourdin, à la demande de la direction, se retire temporairement des antennes de BFM-TV et de RMC. Cette décision a été prise pour ne pas porter préjudice au fonctionnement quotidien de BFM-TV et de RMC », a déclaré l’organisation dans un communiqué, rappelant que le journaliste « réfute avec véhémence les faits de la plainte ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hugo Terrettaz (@hugoterrettaz)

Jean-Jacques Bourdin retiré de ses fonctions

« Ce retrait temporaire de l’antenne permettra d’éviter les instrumentalisations politiques et médiatiques de cette affaire », a déclaré l’organisation. Altice conteste avec véhémence le fait que Jean-Jacques Bourdin ait été dénoncé et rappelle qu’il bénéficie d’une présomption d’innocence.

Une enquête interne a été lancée pour confirmer que ce n’est pas le cas. L’agence mère « rappelle qu’une enquête interne a été ouverte pour s’assurer qu’aucun fait de ce type n’a été porté à la connaissance des salariés et managers de l’entreprise ».

Pendant ce retrait temporaire, à partir du lundi 24 janvier 2022, l’interview politique de 8 h 30 de BFMTV/RMC sera animée par Apolline de Malherbe. L’émission La France dans Les Yeux de BFMTV sera animée par Bruce Toussaint.

Le journaliste est accusé d’« agression sexuelle ». Une plainte a été déposée contre lui au commissariat du 16e arrondissement de Paris, mardi 11 janvier 2022. Jean-Jacques Bourdin estime qu’il s’agit d’une « décision unilatérale » de la direction. Dans une déclaration envoyée à l’Agence France Presse, il dit « contester » les faits et regrette « que le principe de présomption d’innocence soit ignoré (…) pour prévenir des risques d’instrumentalisation de la plainte ».

Rappelons que le vendredi matin, Yannick Jadot, candidat des Verts à la présidentielle, a annulé une interview dans l’émission de Bourdin, tandis que Valérie Pécresse, candidate Les Républicains, a souligné qu’elle s’était « clairement posé la question » de sa venue trois jours plus tôt. Elle a finalement rejoint le programme, dans lequel elle a soutenu les femmes qui avaient porté plainte pour agression sexuelle.

Une ancienne histoire qui refait surface

Les faits remontent à 2013. Une journaliste travaillant pour BFMTV et RMC à l’époque séjournait en Corse avec Jean-Jacques Bourdin, représentant la chaîne à l’Open de pétanque de Calvi (Haute-Corse). Selon la journaliste en question, Jean-Jacques Bourdin a essayé de l’embrasser à plusieurs reprises dans l’hôtel. À ce moment-là, il lui aurait dit « J’obtiens toujours ce que je veux. »

Il lui aurait ensuite envoyé des courriels et des SMS persistants pendant plusieurs mois. Elle explique pourquoi elle a porté plainte plusieurs années plus tard. « Je ne suis plus une jeune journaliste effrayée de perdre mon poste et je sais que je n’avais pas à subir ce que j’ai subi. »

Le parquet de Paris a ouvert une enquête sur l’agression sexuelle présumée. L’enquête a été confiée par le parquet de Paris au commissariat du 16e arrondissement. Le délai pour cette affaire est de six ans, ce qui pourrait conduire à une conclusion que les faits sont prescrits.


Sydney Martel

Bonjour ! Je m'appelle Sydney et suis rédactrice depuis 5 ans maintenant. Passionnée par la culture anglophone et notamment les Etats-Unis, ma thématique de prédilection est la news People !