La Première Dame Brigitte Macron victime d’une chasse aux sorcières sur les réseaux sociaux !

Depuis quelques jours, la Première Dame de la République française est la cible d’une rumeur sulfureuse concernant son identité sexuelle.

Brigitte Macron rumeur transgenre
Source : Euronews

Depuis quelques jours, la Première Dame de la République française est la cible d’une rumeur sulfureuse concernant son identité sexuelle. Une rumeur qui ne cesse de prendre des proportions inimaginables et devient un grand débat public en France. Certains se demandent alors si cette polémique découle d’une tentative de déstabilisation ou s’il s’agit d’un sujet à prendre au sérieux.

Brigitte Macron soupçonnée d’être transgenre après une théorie énoncée sur la toile

C’est sur le réseau social Twitter que cette affaire qui, défraie la chronique depuis environ deux semaines, a débuté.

En remontant l’origine de la rumeur, le journal Libération a identifié qu’elle provient d’une revue proche d’un essayiste du nom de Alain Soral. Mais la propagande de la rumeur a été surtout opérée par une pseudo-journaliste s’appelant Natacha Rey.

Même si cette dernière prétend avoir réalisé des investigations avant la divulgation de cette information, elle est reconnue comme une adepte des théories conspirationnistes. La revue dans laquelle a été publiée cette rumeur sur Brigitte Macron est également catégorisée comme une revue d’extrême droite.

Néanmoins, ce qui était censé être une blague de mauvais goût a pris depuis le 10 décembre dernier une ampleur incontrôlable. On révèle notamment dans cette bombe médiatique que l’épouse d’Emmanuel Macron depuis 2007 serait en réalité un homme du nom de Jean Michel Trogneux.

Un nom qui a depuis lors fait l’objet de plus de 60 000 hashtags sur Twitter. On retrouve en grande partie parmi les relayeurs de cette information les partisans de mouvements tels que les Gilets Jaunes et les groupes anti-vaccin.

Des révélations qui prennent l’allure d’un sabotage politique

Il est vrai que cette actualité cristallise l’attention des Français depuis la deuxième moitié de ce mois de décembre. Cependant, elle est loin d’être soutenue par des arguments concrets.

Rien ne semble pour le moment remettre en cause de façon évidente, la véracité des informations jusque-là connues sur la femme de 68 ans. Née en 1953, Brigitte Trogneux est la fille benjamine de Jean Trogneux et de Simone Pujol comme on peut le lire sur sa page Wikipédia.

Pour certains analystes de l’actualité liée aux personnalités du palais des Champs-Élysées, cette rumeur relayée même depuis quelques jours par des médias internationaux n’est rien d’autre qu’une manœuvre politique déguisée.

Il pourrait ainsi donc s’agir d’une tactique visant à nuire à son image, mais également à celle de son époux Emmanuel Macron à quelques mois des prochaines élections présidentielles françaises.

Pour d’autres observateurs, il peut également être question pour des transphobes de susciter de la haine envers cette catégorie de personnes à travers une intox de grande envergure.

Une affaire qui fera l’objet de poursuites judiciaires

D’après les informations révélées par LE TEMPS, Brigitte Macron n’est pas restée les bras croisés face à toute cette vague de réactions par rapport à sa prétendue transsexualité. Par le biais de son avocat, elle a donc décidé de porter plainte cette semaine contre ses accusateurs.

Cela vient donc confirmer les propos de Maître Jean Ennochi qui affirmait, il y a une dizaine de jours que des « poursuites » seraient engagées.


Natalie Labrie

Rédactrice web depuis quelques années, j'ai commencé en autodidacte. Je ferais de mon mieux pour vous apporter les meilleures infos chaque jour, car le journalisme est une passion.