L’amour est dans le pré : le plus glaçant des speed dating, quand un prétendant avoue un meurtre !

  • Alix Brun
  • 24, novembre 2020 à 22h08

En Belgique, les téléspectateurs ont assisté à une effroyable séquence de speed dating. Ils ont encore du mal à digérer cet épisode de la version locale de L’Amour est dans le pré. En 2011, alors que les candidats se rencontraient très brièvement, un prétendant a trouvé le temps d’avouer son meurtre à une agricultrice. L’homme a même détaillé les mobiles de son crime. Pas la peine de préciser que ça a refroidi tout de suite l’ambiance !

En 2011, les téléspectateurs belges ont sûrement eu du mal à croire à ce qu’ils voyaient sur leurs écrans. En effet, un candidat à l’amour, en pleine épreuve de séduction, n’a rien trouvé de mieux que d’évoquer son meurtre pour ravir le cœur d’une agricultrice !

Les premières rencontres consistent d’habitude en regards fuyants, en sourires timides, en joues qui virent au rouge… En quelques minutes, on devine en effet si cette première rencontre sera la dernière ou pourra se renouveler. L’amour est dans le pré regorge de touchants moments de ce genre. Rarement dans les speed dating, les candidats racontent des histoires morbides et encore moins avouent-ils leurs homicides ! Alors, c’est sûr, ce moment est vraiment mythique !

L’amour est dans le pré: A la recherche d’un prince charmant… pas d’un meurtrier !

Retour sur cet épisode mémorable qui date de 2011.. Mireille, une agricultrice à la recherche de son prince charmant, a sélectionné le courrier d’un prétendant. Elle le découvre donc en personne lors d’un speed dating. Mireille pose quelques questions à ce candidat. Elle lui demande notamment s’il est déjà passé à la télévision. Elle s’attend alors à une réponse anodine. Peut-être a-t-il participé à un jeu télévisé ? Mais là, c’est le choc !

 

View this post on Instagram

 

A post shared by RTL TVI 📺 (@rtltvi)

L’homme lui répond alors froidement “J’y suis passé, dans une cour d’assises. Voilà une chose que je ne t’ai pas expliquée dans la lettre, et dont j’aurais bien aimé discuter avec toi. Suite à mon premier travail, j’ai eu un gros problème avec mon supérieur et je l’ai malheureusement tué.

C’est vrai que ça fait froid dans le dos.

Au moins, on ne pourra pas lui reprocher d’être un cachotier. Conscient de la portée de ses paroles, le criminel poursuit : “Je sais que ça a déjà refroidi 250 personnes. J’étais sous dépression, sous médicaments et sous l’emprise de la boisson… Un beau jour, j’ai vu noir, j’ai pété un câble et voilà. Je sais que ça fait froid dans le dos à beaucoup de gens…

 

View this post on Instagram

 

A post shared by RTL TVI 📺 (@rtltvi)

Mireille est scotchée et ne trouve alors rien d’autre à répondre que : “C’est vrai que ça fait froid dans le dos.” Suite à cet échange qui n’a rien d’ordinaire, Mireille essaye de s’occuper les mains en rangeant son courrier sur le côté de la table. Quant à l’homme en question, il repart comme si de rien n’était.

Tué à la suite de deux coups de chevrotines

Cet épisode a évidemment glacé de nombreux téléspectateurs belges. Mais il a surtout choqué le fils de la victime. “Je n’en croyais pas mes yeux. J’ai pensé : pince-toi, c’est une blague ?“, avait-il déclaré à La Dernière Heure. Son père, André Guissart, a été tué à l’âge de 54 ans à la suite de deux coups de chevrotines. À la suite de ce meurtre survenu en 2002, ce candidat du speed dating avait été condamné à cinq ans de prison.

Toute reproduction, en tout ou en partie, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans l’autorisation préalable de Ldpeople.com