“A droite, à gauche”, la nouvelle pièce de Laurent Ruquier avec Francis Huster et Régis Laspalès ! INTERVIEW

  • Carole Roldane
  • 9, juin 2016 à 11h28

Il est partout : Télévision avec “On n’est pas couché“, radio avec RTL et “Les grosses têtes“, mais malgré tout, il reste du temps à l’animateur de France 2 pour écrire des pièces de théâtre, un domaine qui reste sa passion.

Ce matin, nos confrères de RTL recevaient dans “Laissez-vous tenter” les deux comédiens qui joueront dans la pièce de Laurent Ruquier : Francis Huster et Régis Laspalès (mais aussi François Berléand, Odile Cohen, Jessé Rémond Lacroix et Olivier Dote Doevi).

Laurent Ruquier :
Je pense que Régis Laspalès va surtout beaucoup séduire les femmes dans cette pièce (…) il y a quelque chose chez lui que l’on n’a jamais découvert .”

Etes-vous du même bord politique que votre personnage ?
Régis Laspalès :
Laurent Ruquier a écrit vraiment les conversations que l’on entend partout. C’est vraiment ce que les gens disent. C’est là où le public va se reconnaître évidemment.

Est-ce que jouer une pièce politique est une nécessité dans cette année électorale ?
Régis Laspalès : C’est la première fois que ça m’arrive. On va être au cœur de l’actualité. Je pense que ça va être génial. Les politiques vont venir voir. C’est pas impossible.
Francis Huster :
Le public lui-même va prendre parti pendant la pièce. Il y a des moments où tu peux pas ne pas te dire « Bah désolée je ne suis pas de droite, mais il a pas tort » et puis il a des moments tu te dis « Je suis pas de gauche mais bon, c’est vrai ce qu’il dit ». Alors t’es complètement paumé dans un tourbillon de répliques.
Régis Laspalès :
Je pense que parfois la salle va beaucoup réagir ! Ça va être parfois houleux.

Au sujet du thème de la politique abordé dans la pièce
Francis Huster :
(…) Ruquier, malgré lui, tout en écrivant une comédie, parce qu’il cherche à faire rire, il a quand même tiré de lui-même, parce que lui c’est un homme de gauche, il a tiré de lui-même, une autocritique assez sanglante.

Au sujet du fait qu’ils ont tous les deux acceptés tout de suite de jouer la pièce de Laurent Ruquier
Francis Laspalès :
Dès que j’ai lu la pièce, j’ai tout de suite vu ce que je pouvais faire avec le personnage de Paul Caillard, qui parfois est une sorte de François Pignon parce qu’il a un petit côté naïf. Pui j’ai trouvé que ça parlait aux gens et puis évidemment le plaisir de jouer avec Francis.

Francis, quand vous avez su que c’était Régis Laspalès votre partenaire vous vous êtes dit « Mais c’est improbable » ?
Non j’ai justement été fou de joie. J’admire cet acteur. Je trouve qu’il est dans la lignée de Michel Serrault, Bourville (…). On sait qu’il est extrêmement virtuose mais en plus il a justement, une âme. Je pense que Régis Laspalès va surtout beaucoup séduire les femmes dans cette pièce, parce qu’évidemment, dans le personnage il parle de sa propre vie, de sa femme, de son fils et tout d’un coup il y a quelque chose chez lui que l’on n’a jamais découvert. C’est assez bouleversant. Il ne joue plus. Il est là. Il a presque les larmes aux yeux. Il est d’une vérité. C’est peut-être ma grande découverte de la soirée

Notez qu’il vous faudra attendre le 15 septembre pour découvrir “A droite, à gauche” au théâtre des Variétés.

L’info va plus loin avec LDpeople.com… Échanges tendus entre Laurent Ruquier et Florian Philippot à ONPC ! REGARDEZ :