Le CBD : les incidences sur la conduite

Depuis quelques années, de nouveaux produits ont la cote en ce qui concerne la médecine.

Comme dans un tas d’autres domaines et nécessité de notre quotidien, la mode est au naturel. De ce fait, il est désormais de plus en plus courant de trouver dans des points de vente libres et totalement légaux, des produits que l’on dit miraculeux, à base de CBD.

Issu de la plante de cannabis, le CBD est une substance bien différente du cannabis à usage récréatif, et possédez de nombreux effets positifs sur notre santé, permettant de soulager un grand nombre de troubles, de maladies neurologiques comme par exemple en complément du traitement des personnes atteintes de parkinson, mais aussi afin de soulager des infections et des douleurs que l’on pourrait qualifier de bénignes.

Cependant, la consommation de CBD peut entraîner de lourdes conséquences en ce qui concerne la conduite et donc votre permis de conduire…

Un jeune homme sans permis après avoir conduit sous CBD

Le CBD est le remède miracle qu’un très grand nombre de personnes ont choisi afin de soulager leurs douleurs. C’est le cas pour un jeune homme d’origine charentaise. Ce dernier est malheureusement atteint d’une maladie génétique rare.

De ce fait, il est victime de douleurs très intenses qu’il doit endurer chaque jour. Le syndrome dont souffre ce jeune homme charentais se nomme le syndrome d’Elher Danlos. Ce syndrome affecte la production de collagène par l’organisme. Ainsi, les personnes qui en sont atteintes souffrent en permanence de douleurs au niveau des ligaments, mais aussi de luxation de plusieurs articulations de notre corps, comme des luxations au niveau des chevilles, des vertèbres, des épaules, ou bien encore des luxations de la mâchoire.

Après des mois et des années de souffrance, c’est il y a quelques mois que ce jeune homme fait la découverte d’une nouvelle substance, le CBD afin de soulager ses douleurs et ainsi de lui rendre son quotidien plus agréable. De plus, il est possible de consommer le CBD sous différentes formes, que ce soit en tisanes, sous forme d’huiles, en fleurs, ou encore en granule. Le CBD lui permet donc de remplacer des médicaments beaucoup plus lourds tels que la codéine ou bien la lamaline, type de traitement qu’il consomme depuis maintenant des années.

Mais un jour, alors qu’il conduisait, un contrôle par les gendarmes vire au drame. Ces derniers l’ont soumis à ce que l’on appelle un test salivaire, permettant de révéler la présence de drogue dans l’organisme. Et malheureusement pour le jeune charentais, ce test s’est révélé positif au cannabis. Ainsi, il est contraint de se plier à la sanction s’appliquant dans ce genre de situation, c’est-à-dire le retrait du permis de conduire et une condamnation inscrite sur son casier judiciaire.

Est-il autorisé de conduire sous CBD ?

La réponse à cette question est oui, il est autorisé de conduire après avoir consommé du CBD. Cependant, il est impératif de consommer du CBD dans les quantités autorisées par à la consommation par l’État. Dans le cas contraire vous pouvez en effet vous retrouver dans la situation évoquée plus haut. Le CBD contient, même si c’est en très petite quantité, une faible concentration de THC, molécule elle totalement interdite à la consommation en France car considérée comme cannabis récréatif avec des effets néfastes comme des effets psychotropes et psychotiques. Ainsi, si vous consommez du CBD en trop grande quantité et surtout avant de prendre le volant, votre test salivaire peut donc se révéler positif au cannabis, et vous serez donc condamné en conséquence, car ce produit est, rappelons-le, illégal à la consommation en France.