Le hashtag #lgbtqiandjune mets de beaux torses nus sur vos écrans !

Cette semaine, alors que les prix étaient décernés aux personnalités LGBTQI, on a vu le hashtag lgbtqiandjune fleurir sur twitter et de très nombreux garçons et mêmes des filles enlever leur haut et partager leur photo !

L'équipe LD People vous remercie pour cette lecture

Sur twitter, des hashtags se développent souvent lors des longs week end, ce week end de Pentecôte n’a pas dérogé à la règle avec le hashtag #lgbtqiandjune !

#lgbtqiandjune signifie

LGBTQI pour LBGBT + QI

And June parce que c’est en juin !

Il s’agit des prix qui récompensent les personnalités qui oeuvrent pour le respect de la communauté LGBT. Le droit des personnes LGBT, c’est-à-dire Lesbiennes, Gay, Bi et Trans. Il s’étend avec Q pour Queer et I pour Intersexe. Q corresponds aux personnes ne se sentant pas hérétro et I aux individus ni homme ni femme, ce qui est rare mais possible réellement.

Paris était la capitale ce jour pour évoquer le droit au respect de tous les humains de cette planète. Il y avait donc des lauréats français et d’autres récompensés pour leur engagement à l’international pour la communauté LBGT.

Lauréats de #lgbtqiandjune

Suzette Robichon se bat pour la mémoire des lesbiennes

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Suzette Robichon (@suzetterobichon)

Abdellah Taïa, écrivain marocain qui a eu le courage d’affirmer son homosexualité

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Abdellah Taïa (@abdellahtaia)

Réseau Santé Trans, appelé aussi ReST a été récompensé également ce week end. Il regroupe des représentantes et représentants d’associations et professionnelles de la santé pour sensibiliser les populations aux droits des personnes trans.

Free Senegal, qui est un collectif existant depuis 2020 simplement, et oeuvrant au Sénégal pour toute la communauté, a aussi reçu un prix. Le prix francophone.

Pour l’international, c’est l’ukrainienne Olena Shevchenko, présidente de Insight Ukraine, qui a été mise en avant.

Le jury était composé de personnalités du monde entier.

Du coup, certains en profitent pour se montrer torse nu

Sur twitter, le hashtag fait fureur, et c’est en premier lieu l’occasion d’affirmer sa personnalité, et non pas sa différence. Même s’il faut rappeler le philosophe Timothée Gustave, « il faut cultiver la différence, et non l’indifférence ! »

il faut cultiver la différence, et non l’indifférence !

Un autre exemple.On peut se demander si c’est une bonne chose de se devetir pour affirmer une identité profonde et intérieur. Mais on peut aussi se demander si se poser cette question est justement pas déjà une forme de rejet sans connaitre. Car oui, moi rédactrice, et mes collègues rédacteurs et journalistes dans ce magazines, nous sommes hétérosexuels.

Il faut avant tout apréhender tout cela avec tolérance et bienveillance, et nous vivrons mieux ensemble.

Un autre exemple.

Nina Bouraoui disait, avec toute sa culture du vivre ensemble :

Si on est homosexuel, ce n’est pas pour mimer les autres ! L’homosexualité n’est pas une alternative à l’hétérosexualité. C’est autre chose, une autre forme d’amour.

Et citons Marcel Proust pour finir cet article dans l’univers littéraire.

Il n’y avait pas d’anormaux quand l’homosexualité était la norme.


Natalie Labrie

Rédactrice web depuis quelques années, j'ai commencé en autodidacte. Je ferais de mon mieux pour vous apporter les meilleures infos chaque jour, car le journalisme est une passion.