Le Président de la fédération française de rugby mis en examen pour Trafic d’influence !

Le sport français fait de nouveau fait de nouveau face à un scandale de mauvaise gestion.

Bernard Laporte mis en examen
Source : Actu

Le sport français fait de nouveau fait de nouveau face à un scandale de mauvaise gestion. Le rugby, un sport en plein essor en France doit compter sur la bonne foi de ses acteurs. L’actuel Président de la fédération française de rugby, Bernard Laporte est mis en examen.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bernard Laporte (@bernardlaporte_)

Bernard Laporte doit faire face à la justice

C’est désormais une évidence dans cette affaire qui date de 2017. Le rapport de police semble ne pas être favorable à l’homme qui a tout donné pour sortir le rugby français de l’ombre. Pour rappel, Bernard Laporte, ancien rugbyman, est à la tête de cette fédération depuis 2016. Les faits qu’on lui reproche remontent à un an environ après sa prise de fonction. À 57 ans, il sera jugé probablement dans le mois de septembre par le tribunal correctionnel de Paris qui décidera de son sort.

Que reproche-t-on à Bernard Laporte ?

Selon les informations disponibles, il serait présumé coupable de « trafic d’influence » et « prise illégale d’intérêts ». Il n’est pas le seul : Mohed Altrad, également ; le président du Montpellier Hérault Rugby est concerné.
Les faits reprochés aux deux personnes ont rapport avec la sanction qui pesait sur le club de Mohed Altrad. Bernard Laporte aurait fait pression sur la commission d’appel de la fédération pour que le club de Mohed Altrad obtienne une réduction des sanctions. Rappelons que ce club sponsorise l’équipe française par le biais de l’entreprise Altrad.

La réaction de l’avocat de Bernard Laporte

L’avocat Maître Jean-Pierre Versini-Campinchi pense qu’il est possible de tirer d’affaire son client. Sans aborder véritablement le fond du dossier, il attaque les conclusions de l’enquête de police. En attendant septembre, il compte prendre les dispositions nécessaires pour la défense de son client. Pour le moment, son client reste un présumé innocent.

Que peut-on attendre de ce jugement prévu pour septembre ?

Il est difficile à cette étape de déterminer avec précision la tournure que prendra cette affaire. La probabilité est forte que la culpabilité de Bernard Laporte soit établie. Dans ce cas, il sera reconnu coupable. Dans de pareils cas, il faut s’attendre à l’évocation des préjudices subis d’une part par la FFR et d’autre part à l’entreprise Altrad.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bernard Laporte (@bernardlaporte_)

Les implications d’une mise en examen

Une mise en examen n’est pas encore un jugement. Dans certains cas, le juge peut décider de placer le mis en examen en détention provisoire : c’est l’exception. La règle reste juste un placement sous contrôle judiciaire. Cette mesure suffit pour garantir la disponibilité du mis en examen pendant la suite de l’enquête.

Bernard Laporte est pour le moment présumé innocent de même que Altrad Mohed. Les deux ont été gardés à vue dans le mois de septembre de l’année 2020 après audition. Leur sérénité à l’époque face à la procédure semble diminuée après l’enquête de police. En attendant le mois de septembre pour le président de la FFR et le président du Montpellier Hérault Rugby, le Rugby français ne s’arrête pas.


Carole Roldane

Ma passion depuis toujours : l'écriture ! Ce métier s'est donc manifesté comme une évidence. Depuis mon plus jeune âge j'adore enquêter, trouver des informations que d'autres n'ont pas, et la lecture tient également une place importante dans mon coeur.