Les anges

Les Anges (NRJ 12): Ça chauffe à la réunion! “Ceux qui l’ont frappé l’ont frappé à mort”!

  • Alix Brun
  • 12, janvier 2021 à 19h51

Ce dimanche 10 janvier, des candidats de l’émission de NRJ 12 auraient violemment agressé un maire de La Réunion. Les Anges se seraient transformés en démons pour une simple histoire de photo prise avec un téléphone portable. Retour sur ce fait divers qui agite aujourd’hui politiques et production!

Dimanche 10 janvier, le maire de Saint-André à La Réunion Joé Bédier pensait passer la journée en famille. Il célébrait en effet l’anniversaire de sa fille dans un restaurant. Mais tout à coup, des candidats des Anges sont intervenus pour exiger aux clients du restaurant de ne pas faire de photos.

Interrogé par Réunion 1ère, Joé Bédier a déclaré qu’une femme les avait en effet interpellés “en disant qu’on avait pris des photos d’eux. Elle a voulu voir nos téléphones. Sur le coup, je ne l’ai pas prise au sérieux et c’est là qu’elle s’est énervée“, a-t-il ainsi expliqué.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Les Anges (@anges_tv)

Ils nous sont tombés dessus. Moi, des coups de poing à la tempe (…) Ma femme était par terre avec trois baraqués sur elle en train de la frapper“, a-t-il ensuite ajouté. Le maire affirme par ailleurs que “ceux qui (l’)ont frappé l’ont frappé à mort“. Au sein de LDpeople, nous avons été choqués par ce témoignage. Il semble que trois personnes ont pu déjà être identifiées : Ricardo, 26 ans, Nehuda, 28 ans et la “nounou” des Anges.

L’affaire remonte au Ministère de L’Outre-Mer !

L’affaire est très vite remontée aux oreilles du ministre des Outre-Mer qui a aussitôt demandé l’interruption du tournage. La production de l’émission a choisi alors d’écarter les candidats incriminés.

Nous avons commencé nos investigations pour établir le déroulement des faits. Nous avons d’ores et déjà identifié trois individus et nous les avons interpellés. Ces faits ont choqué la population”, a commenté le commissaire Liard, en demandant à toutes “les victimes de porter plainte”. 

“Les actes de violence commis en marge du tournage LesAngesTV sont inadmissibles. Je condamne fermement l’agression du maire de Saint André, Joe Bédier, et de sa famille. Une enquête a été ouverte pour violences volontaires en réunion par le procureur de Saint Denis“, a tweeté quant à lui le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu, demandant avec le préfet de La Réunion à la société de production “de tirer toutes les conséquences de ce comportement scandaleux de membres de l’équipe de tournage“.

Les candidats renvoyés illico à Paris

“Je ne sais pas ce qui s’est passé, je n’étais pas là au moment où ça s’est passé, mais j’ai pris en compte la gravité du dossier et sans attendre de savoir qui a tort et qui a raison, j’ai décidé de renvoyer les trois personnes à Paris dès que possible en signe d’apaisement“, a relaté au Parisien Antoine Henriquet, président de la société de production des Anges. “Dans nos contrats nous avons une clause qui indique qu’à la moindre violence, c’est l’exclusion, on ne peut pas se permettre cela“, précise-t-il. “Les équipes de production sont arrivées il y cinq jours, les dix candidats de l’émission il y a deux jours. Le tournage doit débuter demain lundi, tout était prêt “.

Coup de théâtre : tournage finalement totalement annulé à la Réunion !

Mais finalement, virage à 180°, la production décide d’annuler complètement le tournage à la Réunion. Elle le fait savoir sur son compte Instagram par un communiqué sans préciser quelle serait la destination des Anges. A suivre !

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Les Anges (@anges_tv)