Lidl: Alerte conso, ces produits alimentaires doivent être ramenés d’urgence en magasin, ils contiennent du chanvre avec un taux trop élevé de THC

Lidl rappelle en magasin des produits contenant un trop taux élevé de THC par rapport aux obligations légales ! On vous explique tout !

Lidl: Alerte conso, ces produits alimentaires doivent être ramenés d’urgence en magasin, ils contiennent du chanvre avec un taux trop élevé de THC
© Lidl

Lidl se retrouve au cœur d’un scandale ! L’enseigne allemande jaune et bleue fait d’habitude parler d’elle pour ses promos dingues. Mais cette fois-ci, ce n’est pas ça mais pour un véritable “bad buzz”. Lidl doit en effet retirer de ses rayons des produits à base de Cannabidiol (CBD). Le CBD est une substance issue du chanvre qui ne contient aucune substance psychoactive, c’est-à-dire aucun THC (Tetrahydrocannabinol).

Dans de nombreux pays européens, les produits à base de CBD sont donc en vente libre. Mais la loi se veut stricte. Car le taux de THC doit impérativement être inférieur ou égal à 0,2%. Sinon, le produit se classe au rayon des produits illicites ! Or Lidl s’est retrouvé à vendre des produits contenant beaucoup plus de THC que prévu ! Décryptage.

Le boom du CBD : en huile, tisanes, petits gâteaux…

En dix dix, Lidl s’est octroyé une place de choix dans le paysage de la grande distribution. En effet, l’enseigne allemande a continuellement raflé des parts de marché de ses concurrents. Lidl compte aujourd’hui pour 6,2% de part de marché sur la grande distribution en France, c’est encore loin des 20% de Leclerc, le leader historique, mais c’est assez pour révolutionner et bouleverser les habitudes de consommation des Français.

Les variétés de chanvre contiennent différentes molécules. Contrairement à la THC, le CBD n’alterne pas les fonctions cognitives. Il peut se consommer sous forme d’huile, de tisane, de petits gâteaux ou encore de vapeur. Lidl suit la tendance et propose désormais à ses clients une huile bio « Via d’or ». Problème : des experts viennent de prouver que cette huile renfermait un taux de THC trop élevé. L’enseigne a dû ainsi procéder à une vaste campagne de rappel produit, sous l’œil attentif des autorités.

Ce n’est pas la première fois que Lidl doit rappeler l’un de ses produits. En effet, l’année dernière, un aspirateur à main de la marque Silvercret posait un grave problème de sécurité puisqu’il pouvait prendre feu ! On pouvait acheter ce produit sur le site internet de Lidl Belgique en septembre 2020 mais également dans des magasins situés en Belgique et au Luxembourg.

Ce produit rappelé par Lidl sera remboursé, même sans ticket de caisse

La société Hoyer Handel GmbH avait demandé aux clients de ne pas continuer à utiliser l’article concerné ainsi que sa batterie, car un risque d’incendie lors du rechargement ou de l’utilisation peut avoir lieu. Les consommateurs concernés avaient pu retourner l’article dans n’importe quel magasin Lidl. Son prix d’achat fut remboursé, même sans présentation du ticket de caisse. Ce sera le même processus pour l’huile bio contenant de la CBD.

Mais pour l’heure, aucune information n’a filtré quant à la quantité exacte de THC retrouvé dans l’huile bio « Via d’or ». Lidl n’a pas indiqué non plus le nom de son fournisseur. En France, on ne peut interdire l’importation de produits à base de CBD à la suite d’une décision de la Cour européenne. Pourtant, il est encore interdit d’en cultiver sur le sol français. On invoque le motif de « l’impossibilité pour les forces de l’ordre de faire la distinction entre le CBD qui est légal (…) et le THC qui est illégal », confie Charles Morel, président de l’Union des professionnels du CBD, à nos confrères de France TV Info.

En tous cas, cette affaire n’abîmera sûrement pas trop l’image de Lidl. Car son modèle semble gagner la sympathie dans le cœur des Français. Si l’enseigne allemande est encore loin de faire de l’ombre au mastodonte Leclerc, elle arrive cependant à rattraper son concurrent Auchan. Une première pour une enseigne hard discount !

Un flou juridique qui fait débat

Par contre, les autorités interdisent encore la vente de fleurs et de feuilles brutes à fumer. En ce sens, la consommation et la distribution du CBD ne sont pas interdites, mais pas clairement autorisées non plus. De ce fait, le vide juridique persiste sur dans les débats à ce sujet.

Nul doute que la molécule CBD séduit de plus en plus. Outre ses vertus relaxantes, la substance présente dans de nombreux produits permet aussi de lutter contre le stress et certaines douleurs. Ainsi, les magasins spécialisés qui fleurissent en France profitent d’une forte demande. D’ailleurs, un premier salon du CBD avait lieu dans la capitale le 16 et 17 octobre 2021. A Mahaut Aoste est PDG de High Society de déclarer : « Si vous interdisez à un enfant de manger des bonbons, la seule chose dont il aura envie de faire sera de manger des bonbons »

Ses explications laissent sous-entendre qu’il est préférable de légaliser entièrement la distribution de ces produits. Encore faut-il réussir à se mettre d’accord que le CBD n’est pas une substance psychotrope contrairement au THC.

En tous cas, le modèle Lidl semble gagner la sympathie dans le cœur des Français. Si l’enseigne allemande est encore loin de faire de l’ombre au mastodonte Leclerc, elle arrive cependant à rattraper son concurrent Auchan. Une première pour une enseigne hard discount !

 


Alix Brun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour LDPeople, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.