Loana un plus mal, battue, elle montre ses photos chocs de son corps rempli de coups

Loana un plus mal, battue, elle montre ses photos chocs de son corps rempli de coups

  • Valerie Hommez
  • 18, septembre 2020 à 16h02

Loana: Les fans de Loana s’étaient montrés inquiets ces derniers temps. Habituée à être très présente sur les réseaux sociaux, la star de la téléréalité avait presque disparu ces derniers mois. Ce n’est que récemment, que l’ancienne candidate de Loft Story est réapparue via son compte Instagram. Mais ce retour a suscité de nombreuses interrogations.

Dans ce message partagé le 7 septembre 2020 dernier, Loana ne paraissait pas être au mieux de sa forme. Et son discours paraissait pour le moins étrange. Une attitude qui avait surpris ses followers.

Mais aujourd’hui, ces révélations fracassantes expliquent pourquoi Loana est apparue si métamorphosée. La jeune femme vient en effet de vivre une expérience très traumatisante. Et c’est peut-être pour cette raison qu’elle avait posté ce message qui avait inquiété sa communauté. Une petite phrase qui, ce jour-là, n’avait pas de sens, prend aujourd’hui toute son explication.

Alors qu’elle venait de fêter son 43e anniversaire, Loana a avoué avoir passé cette soirée spéciale, seule avec son chien. Elle s’était filmée et avait posté la vidéo sur les réseaux sociaux.” Vous ne pouvez pas savoir, en cette période pour moi qui est très difficile, vous comprendrez plus tard, à quel point ça m’a touché. Ça m’a rempli d’amour ” expliquait-elle dans cette séquence dans laquelle elle n’apparaissait pas dans son état normal.

Mais ces dernières révélations nous montrent en réalité le calvaire qu’elle était en train de vivre. Certains s’imaginaient que cette tristesse apparente était le résultat de prise de médicaments ou de drogue, mais en réalité il n’en n’était rien. Il s’agissait du résultat de violences qu’elle aurait subi. Un véritable traumatisme que Loana a souhaité partager avec ses fans.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

voilà ce qui s’est passé deux jours avant mon anniversaire et justement pour éviter que je fasse la fête dont je rêvais depuis plusieurs mois avec mes amis , dont je n’ai osé appeler personnes pour annuler et je suis sure que personne n’a pas compris pourquoi et je m’en excuse 😔.. voilà vous allez savoir pourquoi ….. Pour la vidéo que j’ai fait quelques jours plus tard je l’ai fait d’à l’intention de vous remercier de vos tellement mots d’amour qui ont un cadeau inestimable à ce moment : j’étais pas seule et ça m’a fait pleurer de bonheur je voulais vous le dire maladroitement peut-être mais sincèrement… Encore merci ❤️alors oui : -mon teint étai t blafard à cause du fond de teint que j’ai mis par couches pour dissimuler mes coquarts , et que je voulais éviter que vous le voyez.. – ma voix quasi inaudible était à cause du fait que voix j’étais aphone à force d’avoir hurlé «ARRÊTE DE ME FRAPPER » durant 4 heures, il m’a frappé, jeter sur les murs les lits les escaliers et sans s’arrêter 1 MINUTE !!! UN ENFER QUE J’AVAIS JAMAIS VÉCU D’UNE TELLE VIOLENCE SUR AUTANT DE TEMPS J’AURAI PRÉFÉRÉ MOURIR JE ME CACHAIS DANS TOUTES LES PIÈCES LES COINS EN BOULE EN PRIANT QU’IL S’ARRÊTE JE LUI DISAIS MÊME OUI LORSQU’IL ME DISAIT QUE J’ÉTAIS QU’UNE CONNASSE POUR QU’IL SOIT CONTENT !!! Je lui ai même mis une bonbonne lacrymogène dans les yeux pour essayer de m’échapper mais sa folie a empiré 😢à triplé ça ne lui a rien fait : de rage rien ne l’arrête j’ai cru mourir.. gros bisous #picoftheday #pictureoftheday #portrait #loana #beauty #celebrity #frenchgirl #miroir #naturalmakeup #loveyou #influenceuse #romantic #women #selfie #love #heart #sweet

Une publication partagée par Loana 👑 (@loana_karesdanje) le

Ce jeudi 17 septembre, Loana a donc dévoilé une série de clichés sur Instagram pour illustrer ce qu’elle venait de vivre. Sur ces images, la jeune femme s’affiche avec le corps couvert de traces et de bleus. Selon elle, il s’agirait des conséquences de nombreux coups qu’elle aurait reçu de son ancien compagnon Fred Cauvin. ” Vous voulez vraiment la vérité. Voilà, je commence en avoir marre de vos spéculations, de lire ou voir partout que je me drogue, que je prends trop de médicaments, que je ne vais pas bien. Et bien oui, je ne vais pas bien, je vais montrer pourquoi ” écrivait-elle pour donner sa version des faits.

Sur l’un de ses clichés, elle voulait d’abord revenir sur un point important. Elle tenait absolument à préciser qu’elle ne se drogue pas et affirme être en réalité la victime de son ex-compagnon. Des révélations autour de la drogue qui viendraient en fait de son ancien petit ami. Des affirmations qui avaient pour but détourner l’attention sur les faits horribles qui se produisaient. Selon Loana ” Il (Frédéric Cauvin NDLR) ne l’a dit à la police que pour qu’ils fassent une perquisition et détourner le fait qu’ils n’ont rien trouvé d’autre que des hématomes sur mes bras que justement Fred m’avait fait la veille. Donc c’est pour ça qu’il avait inventé cette histoire pour justement éloigner les soupçons sur autre chose ” explique-t-elle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Vous voulez vraiment la vérité voilà je commence en avoir marre de vos vos spéculations, de lire ou voir partout que je me drogue , que je prends trop de médicaments , que je vais pas bien , ET BIEN OUI je vais pas bien je vais montrer pourquoi.. parce que lui héros Fred Cauvin n’est pas celui que vous croyez, déjà en février les journaux et les médias ( presse et télé : quelle honte !!!!! ) ont affirmé que j’avais de la drogue ( que je me rappelle : 150 cachets d’extasys et 200g de poudre de Flackka équivalent de là cocaïne : ) IMAGINEZ-VOUS 2MN LA QUANTITÉ !!!! C’EST COMPLÈTEMENT ABSURDE ET SURTOUT … MÊME PAS LE PLUS GROS DES DEALERS N’A PAS CELA chez lui, ) chez moi, délations fausses forcément , il ne l’a dit à la police que pour qu’ils fassent en une perquisition et détourner le fait qu’ils n’ont rien trouvé d’autre que des hématomes sur mes bras que justement Fred m’avez fait la veille et donc c’est pour ça qu’il avait inventé cette histoire pour justement éloigner les soupçons sur autre chose chez moi je le le répète il n’y avait rien du tout malgré un chien cynophile et la brigade qui ont fouillé des heures .. Au contraire ils m’ont conseillé de porter plainte pour coups et blessure et on été remarquable après avoir compris.. Fred a eu quelques mois de sursis et une mesure d’éloignement jusqu’au mois de mourir.. #picoftheday #picture #loana #influencer #french #celebrity #violenceconjugale #enfer #loveyou #phoenix 😘# kiss gros bisous #picoftheday #pictureoftheday #portrait #loana #beauty #celebrity #frenchgirl #miroir #naturalmakeup #loveyou #influenceuse #romantic #women #selfie #love #heart #sweet

Une publication partagée par Loana 👑 (@loana_karesdanje) le

Mais selon Loana, les policiers n’ont pas été dupes. Et ils semblent avoir constaté que Loana était en réalité victime de violence. Les membres des forces de l’ordre lui auraient d’ailleurs conseillé de porter plainte pour coups et blessures. ” Ils ont été remarquables après avoir compris ” tenait à préciser la jeune femme avant de revenir sur les faits de ces derniers jours.” Fred a eu quelques mois de sursis et une mesure d’éloignement jusqu’au mois de juin. Pervers narcissique qu’il est forcément, il m’a encore sorti les plus belles phrases qu’on peut entendre, qu’on veut entendre. Il est redevenu mon ami et voilà ce qui s’est passé deux jours avant mon anniversaire et justement pour éviter que je fasse la fête dont je rêvais depuis plusieurs mois avec mes amis ” explique Loana visiblement très marquée.

” J’étais aphone à force d’avoir hurlé : ‘ Arrête de me frapper ‘ durant 4 heures. Il m’a frappé et hurlé dessus sans arrêter une minute. Un enfer… J’aurais préféré mourir. Je me cachais dans toutes les pièces, les coins en priant qu’il s’arrête. Je lui disais même ‘ oui ‘ lorsqu’il me disait que j’étais une co nnasse pour qu’il soit content ” raconte-t-elle toujours sous le choc. Un horrible supplice qui explique pourquoi elle était dans un état second lors de sa vidéo sur Instagram.

Des coups qui l’ont obligé à se maquiller pour dissimuler les ecchymoses qu’elle avait au visage et au bras. Car malgré ce qu’elle avait vécu, Loana avait tenu à poster ce message quelques jours après son anniversaire. Peut-être une sorte d’appel à l’aide qui n’a pas été compris sur le moment. Lors de cette séquence dans laquelle elle raconte sa terrible histoire, Loana avoue aujourd’hui se rendre compte pourquoi certaines femmes ne parlent pas. ” Je comprends maintenant les femmes battues, pourquoi est-ce qu’elles restent dans le silence : pour éviter la connerie et l’incompréhension des autres ” affirme-t-elle avec conviction.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

je comprends mieux maintenant les femmes battues .. pourquoi est-ce qu’elles restent dans leur silence : pour éviter la connerie , l’incompréhension et subir les railleries des autres qui ne comprennent pas leurs appels à l’aide dissimulé par la honte , dans un monde pour on se s’intéresse qu’à notre propre petite personne … et où on mets des boules quies plutôt que d’entendre les hurlements d’une femme qui se fait battre.. Je l’ai vécu, mes fenêtres étaient ouvertes : PERSONNE mourir.. #picoftheday #picture #loana #influencer #french #celebrity #violenceconjugale #enfer #loveyou #phoenix 😘# mourir.. #picoftheday #picture #loana #influencer #french #celebrity #violenceconjugale #enfer #loveyou #phoenix 😘# kiss

Une publication partagée par Loana 👑 (@loana_karesdanje) le


Des photos et un témoignage très courageux qui ont véritablement ému sa communauté. Si certains s’inquiétaient de son état ces derniers jours, personne en réalité ne pouvait imaginer ce qu’elle était en train de vivre. Loana aura finalement trouvé la force et le courage de raconter le terrible calvaire qu’elle a vécu. Un témoignage éloquent et interpellant sur les violences conjugales. Un autre exemple de ce que les femmes peuvent subir au quotidien.
En France, on estime à 215 000, le nombre de femmes âgées entre 18 et 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de violences physiques commise par leur conjoint ou leur ex-conjoint. Des statistiques inquiétantes alors que 8 femmes sur 10 déclarent avoir également été soumises à des agressions psychologiques ou à des agressions verbales. Mais seules 18 % déclarent avoir déposé une plainte à la gendarmerie ou au commissariat de police.

Dans ce témoignage, Loana ne dit pas si elle a saisi la justice pour dénoncer ces faits. Mais ce qui est certain, c’est que cette publication sur les réseaux sociaux aura mis cette problématique au-devant de la scène. Un témoignage qui donnera peut-être la force aux autres victimes d’enfin parler de ce qu’elles endurent.