Lundi de pentecôte : Pourquoi vous allez travailler gratuitement ?

Ce lundi 6 Juin est le lundi de Pentecôte, chaque année c’est un jour férié, mais pour celui-ci, vous allez devoir travailler gratuitement, pourquoi ?

L'équipe LD People vous remercie pour cette lecture

Le lundi de Pentecôte est officiellement un jour férié, mais une certaine partie des salariés français iront tout de même travailler, et sans être payés.

Lundi 6 juin 2022, certains resteront à la maison, et d’autres iront au bureau comme d’habitude. Le lundi de Pentecôte, qui tombe début juin cette année, est un jour férié pas tout à fait comme les autres.

Le lundi de Pentecôte en tant que tel, peut être travaillé, ou non, et peut être choisi par l’entreprise comme journée de solidarité, ou non. C’est un vrai casse-tête, certains travailleront, d’autres non. Certains auront une autre journée fixe de solidarité dans l’année, alors que d’autres non.

Qu’est-ce que le lundi de Pentecôte ?

Officiellement, c’est la loi du 8 mars 1886 qui fixe comme jour férié le lundi de Pentecôte. En 2004, la journée de solidarité créée par le gouvernement Raffarin pour financer les actions en faveur de l’autonomie des personnes âgées ou handicapées a été établie à ce jour.

Mais depuis 2008, cette journée de solidarité qui est en fait une journée de travail supplémentaire pour les travailleurs, sans rémunération, ne tombe plus systématiquement le lundi de la Pentecôte. En effet cette date n’est pas mentionnée par la loi, la journée de solidarité est définie par les sociétés selon un accord fixé en sein de l’entreprise ou de l’établissement.

Quel est le fonctionnement de la journée de solidarité ?

La journée de solidarité est obligatoire pour tous les salariés relevant du Code du travail :

  • à temps plein
  • à temps partiel
  • en CDI
  • en CDD
  • en intérim
  • saisonniers

Seul les stagiaires, qui ne sont pas considérés comme des salariés, ne sont pas concernés par cette journée de solidarité. Les salariés de moins de 18 ans ne sont pas non plus concernés si la journée de solidarité est fixée un jour férié (comme le lundi de Pentecôte) car le travail des mineurs est interdit les jours fériés (sauf dans certains secteurs particuliers).

Est-il possible de ne pas travailler le lundi de Pentecôte lorsqu’il est choisi comme la journée de solidarité ?

Il est possible de ne pas travailler le lundi de Pentecôte même s’il est choisi comme journée de solidarité, voici comment :

  • le lundi de Pentecôte est travaillé (sauf si vous posez un RTT ou une journée de congés).
  • le lundi de Pentecôte n’est pas travaillé si une journée de RTT a été déduite du compteur de chaque salarié, suite à un accord d’entreprise.
  • le lundi de Pentecôte n’est pas travaillé si votre entreprise a choisi de la prendre en charge sans contribution de ses salariés.

Est-ce que vous devez travailler le lundi de Pentecôte ?

Pour savoir si vous devez travailler ce jour-là ou non, il faut demander à votre employeur.
Depuis la réforme de 2008, l’accomplissement de la journée de solidarité est fixé par un accord d’entreprise ou un accord de branche dans le secteur privé, seul votre employeur sera à même de vous dire si vous devez travailler ou non cette journée là.

Une journée de solidarité qui créé débat

Cette journée de solidarité crée depuis plusieurs années un vrai débat, beaucoup de gens ne comprenne pas son fonctionnement, ni pourquoi certains travaillent alors que d’autres non. Dans de nombreuses villes, les transports en commun sont ralentis, certaines lignes de bus sont fermées alors que certaines personnes sont censées travailler.

Quels sont les magasins ouverts ce lundi 6 juin ?

En règle générale, la plupart des grandes surfaces comme Carrefour, Leclerc ou Auchan sont ouvertes le lundi de Pentecôte. Mais faites attention, certains horaires peuvent cependant être modifiés.

Du côté des écoles primaires, collèges ou lycées, tous sont fermés, tout comme les bibliothèques, centres d’impôts, bureaux de la CAF ou de la Poste. Il en va de même pour les médecins et les pharmacies, sauf pour celles et ceux de garde.

 

 


Sydney Martel

Bonjour ! Je m'appelle Sydney et suis rédactrice depuis 5 ans maintenant. Passionnée par la culture anglophone et notamment les Etats-Unis, ma thématique de prédilection est la news People !