Lutte contre le terrorisme : Les Français ont-ils confiance en François Hollande ? Sondage

  • Carole Roldane
  • 18 juillet 2016

Seul 33 % des Français accordent leur confiance à François Hollande dans la lutte contre le terrorisme.

Dans un sondage Ifop pour le journal Le Figaro, seul 33 % des Français accordent leur confiance à François Hollande pour lutter contre le terrorisme et les attentats.
Vous êtes donc 67 % à ne pas faire confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme. Afin de mieux lutter face à ces actes de barbaries, 81 % des Français se disent prêts à accepter davantage de contrôles et une certaine limitation de leur liberté.
En janvier 2015 et 2016, vous étiez 50% (1 Français sur 2) à avoir confiance dans la lutte contre le terrorisme en France.

Vous pensez à 99% part que la menace terroriste est élevée en France.

Dans ce sondage Ifop, le pourcentage des personnes interrogées pensant que la menace terroriste est élevé est très fort puisque 99% des sondés répondent Oui. 61% la juge élevée et plutôt élevé pour 38%.

Un Français sur deux souhaite que l’état d’urgence soit « renforcé ».

Malgré ces chiffres et la mise en place de mesure par le gouvernement, près d’un Français sur deux estime que malgré « une attaque terroriste sans précédent », le pays n’a « pas basculé véritablement dans une situation de guerre  pour lutter contre les attaques terroristes et un Français sur deux souhaite que l’état d’urgence soit « renforcé ».

Mais alors, les Français pensent-ils que le gouvernement est assez ferme et qu’il en fait assez pour lutter contre des groupes comme Daech ? La réponse est non. Pour 88 % les peines prononcées contre les membres des réseaux et des cellules terroristes sont trop faibles, tout comme les moyens juridiques accordés aux forces de police et aux services de renseignement (77 %). Les effectifs de Police et de sécurité pas assez importants pour 69 %.

Notez qu’aujourd’hui lundi 18 juillet, une minute de silence sera respectée à midi, en hommage aux victimes de l’attentat de Nice.
Pour rappel, l’attentat a fait 84 morts, dont 10 enfants et adolescents. Le pronostic vital de 18 blessés, dont un enfant, reste engagé, sur les 85 personnes toujours hospitalisées hier.