Brigitte bardot

“Malgré nos profonds désaccords”, Brigitte Bardot interpelle Eric Dupond-Moretti sur un “drame”

  • Marie P.
  • 23, novembre 2020 à 6h05

Il y a un an jour pour jour, Elisa Pilarski, aurait été tuée par son chien Curtis, d’après les tests ADN qui ont été réalisé. Ce 16 novembre, Brigitte Bardot a adressé une lettre à Eric Dupond-Moretti, le garde des sceaux, concernant le sort de ce chien.

La jeune femme de 39 ans était alors enceinte. Elle a été retrouvée, dans l’Aisne, morte, à la suite de nombreuses morsures. Selon le rapport d’expertise de deux vétérinaires, rendu public samedi 31 octobre, .

Curtis, le Chien de son compagnon Ellul, serait l’auteur de ce crime.

Outre ses talents d’actrice de la nouvelle vague, on connaît bien Brigitte Bardot pour ses prises de position au sujet de la défense des animaux.

Elle a envoyé très récemment une lette au Ministre de la justice Eric Dupond-Moretti, pour revenir sur ce drame.

Salon les experts, Curtis fait preuve d’un comportement de « prédation détourné de sa finalité » en raison de son dressage « contre nature », qui relève d’une « forme de maltraitance animale ». Le pitbull était, en effet, entraîné pour des concours interdits en France. L’animal est « obnubilé par le fait de mordre, quel que soit l’objet, et ne connaît pas l’inhibition de la morsure sur les humains, même familiers ».

Brigitte Bardot : LA CHASSE À COURT EN CAUSE

À 85 ans, l’ex-actrice s’adresse dans sa missive “non pas à l’homme mais au ministre”. “Nous avons besoin de connaître la vérité, cette affaire dramatique a encore bien trop de zones d’ombre sur lesquelles il faut faire la lumière. La peine de mort a été abolie en France, elle ne doit pas être prononcée à l’encontre de Curtis dont la culpabilité est loin d’être établie même si elle arrange tout le monde”, a argumenté la Présidente de la Fondation Brigitte Bardot.

La chasse a court a aussi été accusée de ce décès par de nombreuses associations animalistes, militants antichasse et défenseurs de la cause animale.

 

Brigitte Bardot a ajouté : “Curtis est aujourd’hui le coupable idéal, mais nous savons tous qu’une meute livrée à elle-même, comme celle du « rallye de la passion » lors du drame, représente un danger réel, si les chasseurs étaient moins malhonnêtes ils le reconnaitraient eux-mêmes”.

NE PAS CONDAMNER UN INNOCENT

Depuis de nombreuses années, Brigitte Bardot est Fervente défenseur de la cause animale et elle se soucie fort du sort de ce chien accusé. 

« Monsieur le Ministre, nous ne saurons peut-être jamais ce qui s’est réellement passé le 16 novembre 2019 en forêt de Retz, mais il serait doublement criminel d’accuser et de condamner à mort un innocent. Malgré nos profonds désaccords, j’espère pouvoir compter sur votre engagement et votre sens de la justice”, a-t-elle conclu.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @artiv1st

Un sentiment que partage aussi Christophe, le compagnon de la victime, qui n’a cessé de clamer l’innocence de son chien. Son avocat a d’ailleurs précisé qu’il demanderait un complément ou une contre-expertise à la justice.  Christophe Ellul a  d’ailleurs assuré que Curtis était «entré en règle en France» démentant que ses papiers étaient faux et que son chien aurait été dressé «au mordant».

Le compagnon d’Elisa Pilarski, conteste le rapport d’expertise et promet de «démonter cette mascarade».

©️ Toute reproduction, en tout ou en partie, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans l’autorisation préalable de Ldpeople.com