Manon Marsault et Julien Tanti c’est la fin? Ils se « défoncent » par messages

  • Valerie Hommez
  • 2 mai 2020

Manon Marsault et Julien Tanti, les stars de la télé-réalité, avouent connaître de très grosses tensions dans leur couple.

Manon Marsault et Julien Tanti: Si on imagine bien que le confinement pour un couple n’est pas toujours évident, et que de vivre 24h sur 24 ensemble, enfermés avec sa moitié, cette situation peut très vite créer des tensions réelles et être la source de disputes conjugales. Et les célébrités ne dérogent pas à la règle. La promiscuité créant parfois un stress que certains auront du mal à gérer, et ainsi faisant naître l’agressivité au coeur du foyer.

Manon Marsault et Julien Tanti, candidats de l’émission « Les Marseillais aux Caraïbes », ne semblent pas eux non plus vivre ce confinement mieux que les autres. En effet, enfermés dans leur appartement du sud de la France dans la région de Marseille, la jeune femme se livre à coeur ouvert et révèle à ses followers que son couple « part en vrille » depuis qu’ils sont enfermés h24, depuis bientôt deux mois. Il semblerait bien qu’ils aient tous deux besoin de s’aérer l’esprit.

Et oui, les deux jeunes Marseillais même si ils sont fous amoureux l’un de l’autre, ont beaucoup de mal a maintenir le calme au quotidien. Parents d’un petit garçon, nommé Thiago, né il y a maintenant bientôt deux ans, la jeune maman attend l’arrivée de son deuxième enfant. En plus de cette grossesse, ils subissent eux aussi, les conséquences désagréables de cet enfermement.

C’est ainsi que Manon Marsault, révèle sur son compte Snapchat, les fréquentes disputes avec son mari. Elle ne manque pas d’ailleurs de critiquer son conjoint, et de balancer ouvertement sur l’attitude de Julien qui l’exaspère :

« Je ne sais pas comment vous faites avec le confinement en couple, vous devez autant vous engueuler que nous. En fait on ne s’engueule pas souvent, mais après on se fait la gueule. C’est sûr qu’au moins une fois par semaine, on se fait la gueule 24 heures au moins. Le mec jamais il revient (…) alors qu’il est en tort à 100% ». « Ça faisait deux jours qu’on se faisait la tête. (…) Le pire c’est qu’on ne s’est même pas engueulés de vive voix, on s’est engueulé par texto. L’embrouille a commencé parce que j’étais en train d’endormir Tiago là-haut, et comme d’habitude, il gueulait sur sa console, donc je lui ai demandé de se taire, au début poliment, et puis après pas très poliment, et là c’est parti en vrille ».

Pourtant, comme nous l’aurons donc bien compris, si le confinement tape déjà sur les nerfs hyper sensible de ce couple de jeunes mariés aux caractères très impulsif et de feu, il n’est pas sûr que le déconfinement et la nouvelle maladie dérivés du covid-19 qui touche les enfants calment les tensions entre le couple.

En effet, Manon Marsault a très peur des dernières annonces qui semblent pointer du doigt quelques cas en Europe, touchant plus particulièrement les jeunes enfants. Enceinte de quelques mois d’une petite fille dont ils ont révélé le futur prénom très récemment: Angelina, Manon exprime aussi sa forte inquiétude qu’elle éprouve concernant le très prochain déconfinement :

«…., et en plus enceinte je risque pas de me déconfiner maintenant. Petit à Petit je vais m’autoriser à voir une amie à la limite , dont je sais et donc je suis sure que cette personne n’est pas sortie depuis des semaines, mais je ne vais pas regagner les lieux publics ».

Très inquiète pour ses enfants, plus que pour elle même, la jeune maman paraît bien angoissée.

Mais la santé de leur petit Tiago les préoccupent tout autant. En effet, le couple est aussi fortement inquiet par cette nouvelle maladie lié au coronavirus, kawasaki, qui touche actuellement une population plus sensible. Et le papa de Tiago confie ses inquiétudes sur le sujet :

«apparement, ça y est il y a une nouvelle maladie liée au coronavirus… je crois qu’on ne va pas s’en sortir, c’est une dinguerie là ». Quant à Manon, elle espère que cette maladie s’arrête car en plus il n’y a pas de beaucoup de places en pédiatrie, selon elle.

Manon Marsault, originaire de Paris, s’était fait connaître tout d’abord lors de l’émission de télé-réalité « l’île des vérités 3 » avec son fort caractère, puis par sa participation en 2016, dans Moundir et les apprentis aventuriers. Émission dans laquelle elle rencontrera son futur mari, Julien Tanti, et dont ils sortiront tous les deux gagnants. Leur histoire d’amour sera ensuite suivie de beaucoup de séparations au vu des déboires de Julien qui semble peu enclin à la fidélité, lors de ces participations dans les autres émissions des « Marseillais », avant d’être finalement ensemble.

Manon Marsault est aussi une véritable business woman. En effet, elle lance, en 2017, le site internet de sa propre marque de vêtements et d’accessoires, avant d’ouvrir son propre salon de beauté, « Beauty Heaven », à Marseille dans le 12ème arrondissement.

Déjà déprimée par ses embrouilles avec son mari, et ses préoccupations pour la santé de son fils, Manon Marsault s’inquiète aussi de l’avenir de son institut de beauté et de sa jeune entreprise, elle déclare a ce sujet sur son compte snapchat :

« J’attends des réponses et je croise les doigts pour rouvrir au plus vite. C’est compliqué, même financièrement parlant. Ne serait-ce que les aides qu’on est censés recevoir par l ‘Etat…ils sont débordés, il y a du retard, …,Pour le moment, pas de réponses. Pareil pour les loyers, si ça dure, je ne fais pas pouvoir m’endetter pendant des mois… »

Décidément, la pandémie du Covid-19 sème la pagaille dans la vie de ce jeune couple, tant au niveau personnel que professionnel.

Comme beaucoup de français employés ou entrepreneurs, l’incertitude concernant la reprise des activités et de l’économie font peser une angoisse supplémentaire sur les français et le monde en général. Qui peut dire aujourd’hui avec certitude que cette crise sans précédent , ne va-t-elle pas engendrer après un cataclysme sanitaire, une tempête économique aux conséquences graves.

Mais soyons certains que ces stars de la télé-réalité sauront aussi relever ces défis, comme ils l’ont toujours fait dans leurs aventures des programmes télévisés..