Marine Le Pen veut bannir Jean-Marie Le Pen du FN

  • Carole Roldane
  • 4, mai 2015 à 9h29

Sur Europe 1 dans l’émission “Grand Rendez-vous”, Marine Le Pen a expliqué que son père Jean-Marie Le Pen ne doit plus pouvoir s’exprimer au nom du Front National.

Des relations “tendues” accélérées par la venue (non prévue) de Jean-Marie Le Pen le vendredi 1er mai lors du défilé et qui induit une convocation ce jour devant le bureau exécutif du Front national (FN) de l’ex-patron du Front national qui pourrait se voir retirer son titre de “président d’honneur”.
Marine Le Pen a, lors de cet interview ajoutée avoir “le sentiment que JMLP
ne supporte pas que Front National continue à exister alors qu’il n’en a plus la direction”, précisant qu’il “outrepassait complètement ses prérogatives” du à son titre.

Marine Le Pen :
Ce que je souhaite c’est que le Front national ne soit plus pris en otage par des provocations qui deviennent maintenant récurrentes de la part de Jean-Marie Le Pen. Il aurait pu prendre de la hauteur, se mettre en recul, il ne souhaite pas le faire, croyez-moi que je le regrette. Mais les derniers actes qui sont les siens sont à mon avis inadmissibles, je les ressens comme des actes de malveillance à l’égard du FN, et à mon égard“.

Durant tout le mois d’avril Jean-Marie Le Pen a contribué à mettre en avant de manière “négative” le FN après ses déclarations sur les chambres à gaz, sur la démocratie comme système politique…
Pour plusieurs cadres du partie, Jean-Marie Le Pen a, par ses propos, dépassé la ligne fixée par le partie d’extrême droite.

Plus de news sur LDpeople.com
Après les agressions par des membres du FN de trois journalistes du Petit Journal le 1er mai, Yann Barthès a expliqué ce matin sur la radio France-Inter que les militants du parti d’extrême droite ne savaient pas que c’était des journalistes du Petit Journal et que “seul Bruno Gollnisch le savait”.
Notez que des journalistes de France 5 ont également été agressés lors de ce défilé.