Mcdonald’s: Les salariés refusent catégoriquement de manger 3 produits, découvrez lesquels et pourquoi!

Les employés ne mangent jamais ces 3 plats. Ils expliquent pourquoi !

Mcdonald’s : Les salariés refusent catégoriquement de manger 3 produits, découvrez lesquels et pourquoi !
© Mcdonald’s

Les employés de la chaîne de fast-food brisent le silence et Mcdonald’s a bien du fil à retordre ! Car si de nombreux consommateurs dénonçaient la mauvaise qualité des aliments du géant du fast-food, ils en ont maintenant la confirmation de la part des employés eux-mêmes. En effet, ceux qui préparent les plats et les hamburgers se disent dégoûtés par certains produits.

Le scandale nous vient des Etats-Unis. La rédaction de LDpeople fait le point pour vous. C’est le célèbre magazine Business Insider qui a en effet interviewé de nombreux salariés de McDonald’s. En pleine pandémie de Covid-19, les restaurants du monde entier traversent une crise économique. Et ça n’épargne pas les fast-food. Ce scandale va donc être un coup dur pour le géant des hamburgers.

Très mauvais buzz pour McDonald’s

Les journalistes de Business Insider ont en effet voulu en savoir plus sur la composition des recettes des plats au menu de McDonald’s. Les réponses des salariés de la chaîne ont tout simplement fait froid dans le dos. Certains refusent même de manger ces plats parce qu’ils savent pertinemment ce qu’il y a dedans !

Le Filet-O-Fish, boudé pour son goût

Ce hamburger au poisson se veut un must de l’enseigne. Il s’agit du fameux sandwich contenant un bâtonnet de poisson pané. La sauce au style “tartare” plaît à de nombreux consommateurs. Par ailleurs, il est très facile à mastiquer, contrairement au Big Mac. Mais les salariés interviewés par le magazine américain détestent son goût.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by JAZZ (@jazz_love_food)

Les salades, trop caloriques !

McDonald’s vend des produits très gras et très sucrés. Or la société compte de plus en plus de personnes obèses. Sur le banc des accusés, la chaîne de fast food a revu sa copie en proposant des pommes en dessert et des salades en accompagnement. Sauf que ses salades sont aussi caloriques que ses hamburgers ! C’est la raison pour laquelle les salariés ne veulent pas en manger.

Le poulet, plein de beurre…

Le hamburger représente le sandwich “signature” de McDonald’s pour de nombreux clients. Mais ce que ces derniers sont loin d’imaginer, c’est que ce plat est bourré de matières grasses. Sous couvert d’anonymat, des cuisiniers ont ainsi expliqué que les morceaux de poulet étaient badigeonnés massivement de beurre. Et ça suffit pour les dégoûter à jamais de ce sandwich !

Fast-food et diabète de type 2

Les concurrents de McDonald’s ne font malheureusement guère mieux. Ainsi, le poulet frit de KFC ou le Whooper de Burger King affichent une composition effrayante en matière grasse. Une fois pour dépanner, le fast food, ça peut être bien, mais vraiment pas plus. De nombreuses études scientifiques ont en effet mis en évidence le lien entre consommation de fast-food et risque d’obésité ou de diabète de type 2.

Pour se racheter une image, McDonald’s lance une nouvelle campagne de communication sur sa volonté de réduire le plastique. Est-ce que ce sera suffisant ? En effet, mercredi 10 février, la chaîne de fast-food américaine a annoncé tirer un trait sur les figurines en plastique qui ont fait la joie des enfants pendant ces dernières décennies. Ce choix entre dans une politique environnementale de l’entreprise.

McDonald’s veut se racheter une image

En effet, McDonald’s avait déjà retiré les piles des jouets en 2014. Le roi des hamburgers avait ensuite supprimé les emballages en plastique qui entourent les jouets. Depuis 2017, il avait de nouveaux jeux en papier comme les coloriages ou les cartes à collectionner. Et cela faisait 3 ans que l’enseigne diminuait les volumes de plastique pour les jouets proposés.

Les enfants se verront offrir des coloriages OMY, des jeux de cartes Minus ou encore des posters à sticker Poppik. « En l’absence de filière de collecte et de recyclage des jouets en plastique à une échelle significative, le choix de McDonald’s de supprimer les jouets en plastique et de privilégier l’utilisation de papier présente de nombreux avantages. Comme d’utiliser davantage de matière renouvelable, limiter l’utilisation de matière issue de ressources fossiles ou encore distribuer des jouets recyclables. », a ainsi précisé Erwan Harscoët, directeur de l’économie circulaire du cabinet Deloitte.

« Nous sommes convaincus que le papier est la matière de demain, cela fait maintenant 9 ans que nous nous efforçons chez OMY d’innover, précise quant à elle Elvire Laurent, co-fondatrice OMY. “Et de créer de nouvelles activités pour toute la famille en privilégiant toujours le carton et le papier. Des matières éco-responsables. Nous avons tous un rôle à jouer pour mener cette transition sur le marché du jouet. Nous sommes fiers d’y contribuer fortement avec l’appui de McDonald’s»


Alix Brun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour LDPeople, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.