Michel Sardou "Choqué" par la trahison de son propre fils !

Michel Sardou “Choqué” par la trahison de son propre fils !

  • Valerie Hommez
  • 6 juillet 2020

Devenu depuis quelques années, le romancier et écrivain à succès que l’on connaît, le fils de Michel Sardou, Romain Sardou, effectuait une tournée des plateaux de télévision et des rédactions des différents journaux pour faire la promotion de son dernier ouvrage ” Un homme averti ne vaut rien “. Dans ces dernières déclarations, il revenait sur l’éducation que lui a donné son père, et avoue que lui est beaucoup plus proche de ses enfants et complices avec eux que son père et lui ne l’ont l’été.

Dans une interview accordée à Paris Match, l’auteur à succès, faisait des confessions surprenantes sur sa vie de famille et sur la relation qu’il entretenait avec son père. Si dans un premier temps, il affirme avoir voulu faire une carrière artistique comme ses grands-parents et comme son père, “ C’est tout à fait normal que j’ai une profession artistique, que j’aime le show et le public. De même que mon père, j’ai choisi de combiner mon travail et ma vie. C’est oui, un modèle que je reproduis “.

Mais il avoue aussi qu’il a eu une relation particulière avec son père Michel Sardou, et que l’éducation qu’il a reçue, était plus forgée par l’exemple que par la parole ” Nous n’avons jamais eu de discussion formelle de père à fils, il ne m’a jamais expliqué la vie. C’est pour cela qu’il pouvait dire que peut-être, il n’avait pas été un bon père “. Il a tort. Entre lui et moi la communication s’est faite par des exemples, par des actes observés. Romain Sardou avoue donc avoir épié les moindres faits et gestes de son père qu’il tentait de décrypter, pour savoir comment se créait la vie d’un homme et comment évoluer dans le monde. Il reconnaît donc avoir agi plus par mimétisme et ne pas avoir reçu de conseil, comme il le fait lui-même avec ses fils aujourd’hui. Romain Sardou a voulu être un père omniprésent qui veut être aux côtés de ses enfants dans chaque acte de leur vie quotidienne et reconnait s’intéresser à tout ce qui les touche de près ou de loin ” Je suis certainement plus en contact et plus proche de mes enfants que lui, mais c’est aussi une histoire de génération. Le mien est plus présent, plus attentif “.

Dans son dernier ouvrage, il raconte la saga familiale de deux héritiers d’un empire gigantesque aux États-Unis qui évoluent dans une Amérique qui a changé et que Romain Sardou ne reconnaît plus vraiment. Passionné par l’histoire du continent, Romain Sardou a vécu une partie de sa vie en Californie et connaît donc très bien l’histoire et les particularités des Américains. Lors de son passage dans l’émission On n’est pas couché présenté par Laurent Ruquier il y a quelques jours, il expliquait qu’il avait voulu dépeindre l’Amérique telle qu’elle est aujourd’hui à travers les yeux de deux héritiers, qui au lieu d’accepter l’argent et l’empire de leur aïeux, se posaient la question de l’hérédité. Sans vouloir faire de psychologie trop simpliste, on peut néanmoins y voir un parallèle avec sa propre histoire.

Puisque comme il se définit comme un saltimbanque, il est lui-même l’héritier d’une dynastie d’artistes. Et c’est peut-être cette vie passée à vouloir plaire au public et parcourir les chemins qui ont créé une distance entre Michel Sardou et son fils Romain. S’il a vu son père lors de séances d’enregistrement, se produire sur scène et être à l’écran, Romain avoue avoir eu peu d’échange avec le célèbre artiste. Ils ne semblaient communiquer que par l’exemple et uniquement à de rares occasions par la discussion, même si Romain reconnaît avoir appris énormément de son père. Il ne souhaite pas reproduire le même schéma avec ses propres enfants. L’écrivain veut plus être dans une relation verbale où les choses sont dites franchement et dans laquelle on parle de tout, sans tabou. Une relation père-fils qui s’est longtemps faite dans le silence dont Romain Sardou a aujourd’hui décidé de parler.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Michel Sardou

Una publicación compartida de Jean-Laurent Assafi (@moietmoi72) el

De son côté, l’interprète de La Maladie d’amour et père de 4 enfants, déclarait avoir laissé ses enfants libres de leurs choix en toute circonstance, et pense ne pas avoir été un guide pour eux. ” C’est une question de génération. Les parents babyboomer ne ressemblent pas du tout aux parents d’aujourd’hui ! Mon père n’a jamais fait ni avec moi, ni avec mon frère (Davy Sardou ndlr) ces grands moments père-fils, où tout d’un coup, je te raconte la vie. Faut faire ceci, faut pas faire cela, attention mon fils… Ça, il ne l’a jamais fait ” expliquait alors Romain sur le plateau de On n’est pas couché à Laurent Ruquier.

Alors que Michel Sardou a récemment connu des problèmes de santé qui l’ont obligé à annuler plusieurs représentations de son spectacle, N’écoutez pas, Mesdames, en début d’année, le chanteur s’est ensuite retiré en Normandie dans sa propriété pour se soigner et passer également la période du confinement. Si le chanteur reconnaissait de ne pas avoir été un père exemplaire. Son fils Romain ne semble pas lui en tenir rigueur et affirme même qu’il se trompe. Il n’y a en effet aucune recette miracle pour s’occuper l’éducation de ses enfants et chacun fait de son mieux avec ses moyens, son histoire et sa sensibilité.

Force est de constater que Romain Sardou est aujourd’hui un homme et un père épanoui même s’il a choisi, lui, une éducation différente pour ses propres enfants. Beaucoup plus proche notamment de son fils Gabriel que ne l’était son père avec lui, Romain Sardou a même collaborer avec son ainé dans le cadre de la sortie de son nouvel ouvrage. À l’achat de son dernier livre, le lecteur reçoit en effet une bande dessinée qui retrace l’histoire du processus de création de ce dernier roman, et c’est son fils qui aurait étroitement collaboré au scénario et à la réalisation de cette BD. “ Gabriel est le seul à s’être intéressé à toutes les scènes de création des trois bandes dessinées que j’ai déjà éditées. Et puis un jour, il m’a montré le commencement d’une histoire…”.

Visiblement, la quatrième et dernière génération Sardou semble bien partie pour suivre l’exemple de famille et se lancer, elle aussi, dans une carrière artistique.