Mickaël Vendetta veut installer sa marque de vêtements sur les Champs-Elysées

  • Carole Roldane
  • 23, novembre 2011 à 12h21

La folie, en grand.

« Je n?ai pas apprécié la manière dont la production s?est occupée de nous. À l?aéroport, on me place un micro, c?est à peine si on me dit bonjour et on me laisse attendre tout seul sur une chaise pendant quatre heures sans me proposer à boire ou à manger. C?est un exemple parmi d?autres? Ils n?ont pas été corrects avec moi. Dans « Les Anges, le mag », on nous fait croire qu?on va nous mettre en valeur et finalement, ils diffusent des micros-trottoirs avec des gens qui nous critiquent. D?abord on te lèche les bottes puis on te lâche et enfin on te lynche. NRJ 12 m?a déçu dans la manière dont l?émission a été montée ».