Orelsan

Orelsan va bientôt dire “oui” à la femme de sa vie, le rappeur dévoile toutes les infos (photo)

  • Marie P.
  • 4, août 2020 à 21h09

À 38 ans, le rappeur Orelsan s’apprête à vivre le plus beau jour de sa vie. Mais il souhaite organiser ce mariage dans la plus grande discrétion afin que tout soit parfait.

Le mariage est une étape importante pour le chanteur Orelsan, il a d’ailleurs récemment célébré son 38ème anniversaire. Et le samedi 1er août, il passera la bague au doigt de sa compagne Ahelya Randriambolaina, dans sa ville natale de Caen.

Aurélien Cotentin, de son vrai nom, souhaite célébrer un mariage en toute intimité, on connaît donc pour l’instant la date mais pas forcément le lieu précis de leur union.

“J’ai toujours fait en sorte de préserver ma vie privée”, s’était-il confié il y a quelques temps, au journal Matin.

Les bans du mariage de l’artiste étaient affichés devant l’Hôtel de Ville de la cité normande, ce vendredi 24 juillet, mais quelques heures plus tard, ces bans avaient été supprimés, comme l’a précisé le journal Ouest-France Orelsan.

De son côté, la mairie de Caen, refuse de donner quelconque indice sur la date de l’événement, préférant dire que le mariage doit se tenir dans un délai d’un an.

Certaines sources pensent indiquer que le mariage se déroulera durant l’été.

C’est d’ailleurs Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit, qui avaient obtenu le retrait de l’affichage de leurs bans,  il y a deux ans.

IL en effet possible de demander ce retrait grâce à une dispense demandée auprès du Procureur de la République pour le motif de “notoriété de l’un des futurs époux qui susciterait un éventuel trouble à la tranquillité et l’ordre public” inscrit au Code civil.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Putain j’ai oublié de poster la photo de Sansa et moi . © @hypebeastfr

Une publication partagée par OrelSan (@orelsan) le

Cela fait plus de dix ans qu’Orelsan est en couple avec la belle blonde. Il a récemment vendu aux enchères certains de ses disques d’or et de platine au profit des hôpitaux de France, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

“On s’est rencontrés sur MSN bien avant, à l’époque de mon premier album. On n’est pas sorti ensemble tout de suite. Tout le monde nous dit qu’on se ressemble. Elle est assez calme, on vient du même coin, je suis content de rentrer à la maison, pour retrouver quelqu’un avec qui je suis bien”, s’était-il confié au Parisien, en juillet 2018.

En 2018 aussi c’est le film d’Orelsan et de Christophe Offenstein, « Comment c’est loin » , mettant en scène les Casseurs Flowteurs : Orelsan et Gringe, deux loseurs du rap, approchant de la trentaine qui avait fait fureur. Très bien réalisé et bourré de punchlines et d’autodérision, le film avait été très bien reçu, ce qui ajoute une pierre à l’édifice de ce rappeur à succès.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

« Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters » a 6 ans aujourd’hui 🎂

Une publication partagée par OrelSan (@orelsan) le

Mais rappelons qu’en 2009, il chantait que son idéal féminin était «Moitié pute, moitié soumise». Ce qui avait fait monter au créneau l’association Ni Putes Ni Soumises, profondément choquée. De nombreuses autres associations avaient perçu cette chanson comme une incitation à la haine, et envisagent de se constituer partie civile pour porter plainte contre le rappeur. «Les mots employés sont discriminants et ignobles» selon Valérie Létard, alors secrétaire d’Etat à la Solidarité Orelsan.