Paris, Capitale de la mode : L’influence française dans l’industrie de la mode…

  • Carole Roldane
  • 14, janvier 2016 à 12h53

On le sait, les stars aiment la mode et leur look fait souvent la Une des magazines fashion ! Pas une semaine ne se passe sans que les Leighton Meester, Kate Middleton, Blake Lively, Cara Delevingne, Vanessa Paradis ex-de Johnny Depp ou encore Madonna -qui déclare souvent sa flamme pour la mode française-, trônent en couverture des journaux.

L’influence française dans l’industrie de la mode

Paris, capitale de la mode ! Si de nombreuses villes lui disputent la couronne, aux premiers rangs desquelles Milan et New York, la ville lumière continue de régner sur l’industrie.
La domination française sur le milieu est plusieurs fois centenaires. Quelle est donc la recette qui permet à la France de continuer à habiller le monde ?

La riche histoire de la mode made in France

Les historiens font remonter la naissance de l’hégémonie française à… Louis XIV. Mais c’est au XXe siècle que se sont imposés de nombreux grands noms de l’industrie de la mode, qui résonnent encore aujourd’hui.  Coco Chanel a fondé sa compagnie en 1909. Christian Dior s’est imposé avec son New Look en 1947. Yves Saint Laurent a lancé sa ligne de prêt à porter en 1966. De nombreux noms ont émergé après-guerre : Pierre Cardin, Paco Rabanne, Christian Louboutin (marque adorée par Nabilla), Jean Paul Gaultier

Cette longévité, l’industrie du luxe la doit à sa capacité d’adaptation. La haute couture, ces habits sur-mesure, entièrement faits à la main par les meilleurs couturiers du monde, continue de briller sur les plateaux des défilés de mode. Mais dans la foulée d’Yves Saint Laurent, elle a aussi su adopter le prêt à porter, des vêtements aux tailles standards, produits en série et bien plus abordables. La France ne s’est pas contenté de créer des modes. Elle les a aussi suivies, pour mieux se les réapproprier, et toujours rester dans l’air du temps.

La richesse de la mode ? Son ouverture au monde !

Le rayonnement français s’est construit sur ses créateurs de génie. Mais aussi sur un style : élégance, sobriété, intemporalité. Et même un mode de vie : Paris a la mainmise sur la haute couture, et la France offre à son industrie la vitrine qu’elle mérite : magazines spécialisés, musées, et défilés en tous genres. Sur les podiums de Paris et de province se bousculent des créateurs de tout horizon, venus pour exposer et se faire remarquer.
Il s’est aussi construit sur l’incroyable capacité d’assimilation de la mode. Lorsqu’une marque comme Façonnable tombe en 2007 dans l’escarcelle du libanais M1 Group, mené par son PDG Azmi Mikati, ce n’est pas la fin. Bien au contraire, c’est un renouveau, une nouvelle puissance financière mise au service du développement de la marque niçoise. Et l’industrie ne se contente pas d’attirer les capitaux, mais aussi les talents. Karl Lagerfeld, directeur artistique de Chanel, est allemand, et en même temps, tellement français. Le pays a su attirer des talents du monde entier pour les mettre au service du chic à la française : l’anglais John Galliano chez Dior, l’américain Marc Jacobs chez Louis.

Un futur radieux

La mode made in France dispose des armes pour garder sa couronne. Paris est le fer de lance d’une industrie hyperactive, dominante, qui attire les talents du monde entier. Mais la mode a aussi droit de cité en province, à Marseille, Rennes, Nantes, sur la côte d’Azur… Son succès et son futur, elle les doit aussi à son statut : bien plus qu’une industrie, c’est une partie de l’identité française.

L’info va plus loin avec LDpeople.com…REGARDEZ la vidéo ci-dessous : Le Must: Focus sur l’évolution du secteur de la mode en France.