Patrick Bruel à Didier Deschamps : “Merci d’être allé au bout de tes convictions, d’avoir tenu la barre malgré la houle”

  • Carole Roldane
  • 23, juillet 2018 à 12h20

Lors de la finale de la Coupe du monde le 15 juillet, Patrick Bruel a ressenti une énorme fierté :
Oui, j’ai ressenti de la fierté, de la joie. La fierté d’y avoir cru depuis le premier jour, de n’avoir jamais perdu la confiance en Didier Deschamps et en son groupe. Et puis quelle chance, quel bonheur d’être dans le stade à ce moment-là, avec mes deux enfants. Ce moment restera gravé toute leur vie“, assure le chanteur.

Il apporte son soutien à Emmanuel Macron et Didier Deschamps

Sur les critiques comme quoi Emmanuel Macron a tenté de surfer sur le succès des Bleus, Patrick Bruel ne comprend pas :
Emmanuel Macron était là, au stade, il a participé à la fête, il était heureux, c’est le président de la République et la France gagne la Coupe du monde ! En plus c’est un fan de foot. Que voulez-vous qu’il fasse ? Qu’il se casse ? S’il n’avait pas été là, s’il n’avait pas participé, on le lui aurait reproché. Et il a invité 1 500 jeunes à l’Élysée, c’est une belle démarche. Il aurait pu inviter le tout-Paris à venir fêter la victoire, toutes les stars, il aurait pu m’inviter moi, mais il a préféré inviter des jeunes de ces clubs où les joueurs ont débuté. C’est joli ce qu’il a fait“, analyse Patrick Bruel.

Pourquoi veut-on créer des polémiques ?

‘Agacé’ que la presse ou les internautes cherchent toujours à polémiquer, Patrick Bruel précise :
Pourquoi veut-on créer des polémiques ? Nous avons gagné une Coupe du monde, soyons fiers, soyons heureux et partageons“…