Patrick Poivre d’Arvor: l’enquête pour viols dont il fait l’objet s’annonce « très longue » voici pourquoi

Les autorités judiciaires ouvrent une enquête pour viols contre l’ancien présentateur du JT de TF1. Du travail de longue haleine !

Patrick Poivre d’Arvor: l’enquête pour viols dont il fait l’objet s’annonce "très longue" voici pourquoi
© Nathalie Guyon

A 73 ans, Patrick Poivre d’Arvor ne peut plus aspirer à une retraite paisible. En effet, l’écrivaine Florence Porcel l’accuse d’agressions. Et les autorités judiciaires prennent aujourd’hui très au sérieux ces accusations. Ainsi, ces dernières ont ouvert une enquête. Pourtant, le principal intéressé continue de nier fermement les faits. Même si de nombreux témoignages viennent renforcer la thèse d’un profil psychologique très instable avec les femmes, cette enquête devrait durer un certain temps.

Des faits accablants pour l’ancienne star du JT de TF1

Retour sur les faits. Florence Porcel a côtoyé le présentateur emblématique du JT de TF1 entre 2004 et 2009. D’après nos confrères du Parisien, la victime confirme que PPDA aurait forcé cette dernière à avoir deux rapports non consentis avec elle. Par ailleurs, elle explique avoir vécu sous son emprise psychologique pendant des années.

Ce qu’avance Florence Porcel a été depuis soutenu par d’autres témoignages. En effet, d’autres femmes ont vécu de terribles expériences avec le principal intéressé. En l’occurrence, ce dernier leur aurait fait des avances tout-à-fait déplacées, qu’il s’agisse de paroles et même de gestes.

Il contre-attaque pour « diffamation publique » et « dénonciation calomnieuse« .

Pour sa défense, l’ex compagnon de Claire Chazal dément totalement ces témoignages. Lui se déclare surtout révolté par ce qui se dit actuellement à son sujet. Assisté par un avocat, ce dernier a déclaré qu’il portait plainte pour « diffamation publique » et « dénonciation calomnieuse« .

« On part sans doute sur une enquête longue. »

Après ces premiers débuts dans l’affaires, l’enquête risque de mettre beaucoup de temps pour avancer. Au sein de la rédaction de LDpeople, on se prépare donc à prendre notre mal en patience. En effet, place maintenant au temps de l’investigation. Jean-Michel Décugis, journaliste du service Police-Justice du Parisien qui a révélé ce dossier, tient ainsi à le rappeler. « On part sans doute sur une enquête longue. D’abord, il va falloir entendre – et ce sera sans doute assez rapide – la victime présumée, a-t-il ainsi révélé dans le podcast du Parisien intitulé Code Source.

« Patrick Poivre d’Arvor à un moment donné sera auditionné »

Jean-Michel Décugis a ensuite énuméré dans le détail les différentes étapes qui allaient se dérouler. « Une fois qu’on a entendu la victime, il va y avoir une enquête classiquea-t-il décrit. On va faire l’environnement de cette jeune femme à l’époque des faits, on va essayer de voir si elle a parlé de ces viols à des proches. Est-ce qu’il y a des traces ? Est-ce qu’elle est réellement allée dans le bureau de Patrick Poivre d’Arvor ? »

Ça risque de prendre des mois, voire des années !

Et de poursuivre : « On va vérifier tout un tas d’éléments qu’elle donne. Ensuite les enquêteurs vont essayer de voir s’il n’y a pas d’autres témoignages, d’autres victimes présumées de Patrick Poivre d’Arvoir. Et Patrick Poivre d’Arvor à un moment donné sera auditionnéOn part sur une enquête longue qui risque de prendre des mois et des années. » L’affaire Patrick Poivre d’Arvor va nous occuper encore pour un certain temps ! Mais LDpeople vous tiendra informé des avancées de l’enquête.

« Dans la foulée, il m’a envoyé un SMS me proposant de le rejoindre dans sa suite

Récemment, Closer dévoilait un autre témoignage d’une jeune femme qui a eu une très mauvaise expérience avec Patrick Poivre d’Arvor. Journaliste, elle avait prévu de l’interviewer. C’était en 2013 Mais ce dernier s’est très mal comporté avec elle. “Le matin du premier jour, il m’avait demandé mon numéro de portable pour pouvoir ‘échanger plus longuement avec moi’. Et dans la foulée, il m’a envoyé un SMS me proposant de le rejoindre dans sa suite”, a-t-elle confié à nos confrères du magazine Closer. Heureusement, la journaliste a vite compris son jeu et elle a décliné son offre. Vu sa réputation dans le métier, c’était plus prudent”, a-t-elle poursuivi.

« PPDA était bien plus qu’un dragueur impénitent, c’était un malade

Le problème, c’est que PPDA a continué de se montrer insistant à son égard. “Le jour du retour en France, comme il profitait de sa suite jusqu’à la dernière minute, il m’a à nouveau proposé d’y monter ‘pour poser mes valises et prendre une douche si je voulais’. PPDA était bien plus qu’un dragueur impénitent, c’était un malade”, explique-t-elle.

Une ancienne proche du présentateur qualifie même PPDA de “prédateur. D’après elle, son comportement avec les femmes n’est ni plus ni moins “pathologique”. « Ce qui me choque, c’est qu’il se soit conduit ainsi dans le cadre de son travail. Cette impunité hallucinante”. Pour en savoir plus sur la version de PPDA, voici cet extrait de l’émission C’est à vous sur France 5 :

 


Alix Brun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour LDPeople, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.