Patrick Sebastien

Patrick Sébastien: Comment il survit depuis la mort de son fils, une douleur éternelle

  • Mieger Tristan
  • 24, novembre 2020 à 9h45

Invité de TF1, Patrick Sébastien est revenu sur la terrible épreuve qu’il a traversé dans les années 1990. Son fils aîné Sébastien est mort à l’âge de 19 ans dans un accident de moto sur une route de Camargue. Explications.

Une douleur insurmontable

Il y a des douleurs insurmontables dont on ne parle pas souvent. C’est le cas de Patrick Sébastien, qui a du vivre la mort d’un de ses enfants. Dans un entretien pour “Sept à Huit“, il a accepté de revenir sur cette lourde épreuve un soir de 1990. Lorsque la journaliste lui demande : “Est-ce qu’on peut survivre à la mort d’un enfant”, l’animateur répond : “On fait avec… Ce qui est terrible, c’est que plus tu vas montrer que tu tiens le coup, que tu vas être fort, plus on va être cruel avec toi. On ne va pas s’imaginer ce que tu trimballes. C’est très dur. Mais on survit à tellement d’autres choses”. 

Patrick Sébastien poursuit son propos en indiquant qu’il est impossible de savoir ce que ça fait tant qu’on a pas vécu la même choses : “Il n’y a pas de blessure qui pourrait être plus grande. C’est ma première mort, moi je survis depuis. Tous les gens à qui c’est arrivé savent. Il n’y a que les gens à qui ce n’est pas arrivé qui ne peuvent pas comprendre”. Quelques minutes plus tard, il raconte une scène qui a eu lieu deux mois avant le drame, pour un sketch de l’émission Sébastien, c’est fou : “Mon fils Sébastien faisait les lumières sur cette émission. Et au moment de tourner ce sketch, je n’avais pas de casque et mon fils en avait un et il nous l’a passé pour la séquence. Et c’est avec ce casque de moto qu’il s’est tué deux mois plus tard”.

Lily n’en peut plus des sardines

Dans le même entretien pour TF1, on a pu avoir des nouvelles de Lily, 13 ans, la fille de Patrick Sébastien qui a été adopté en Polynésie. Si la jeune fillette est fan de Fortnite, du rap, elle n’écoute pas forcément les chansons de son papa : “Les Sardines, enfin… C’est pas ça que j’écoute principalement on va dire, comme français. J’écoute du rap français et du rap américain. Mais sinon, les chansons de mon père, ça me lasse assez vite. Tout le monde m’en parle : “Oh les sardines !”. C’est vrai qu’à la fin…”. 

Une rare apparition pour la jeune fillette puisque Patrick Sébastien souhaitait ne pas médiatiser l’histoire de son adoption : “Jusque-là, je ne voulais pas montrer Lily dans les médias, mais je me suis aperçu qu’elle en avait besoin. Elle a pu penser qu’on avait honte d’elle, alors que Nana et moi, nous voulions juste la protéger. Ce qui lie une famille, c’est l’amour. Pas le sang qu’on a en commun. Je sais de quoi je parle. Lily et moi, on a un point commun, on ne connaît pas notre père. Mais je ne veux plus en parler…”.

Toute reproduction, en tout ou en partie, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans l’autorisation préalable de Ldpeople.com